17 supporters marseillais interpellés par erreur ; une dizaine d’autres recherchés

Un policier de dos (illustration) /DR

Le ton est quelque peu monté d’un cran dimanche soir aux abords du stade Geoffroy Guichard en marge du match Saint-Etienne/Marseille.

La police est toujours à la recherche des auteurs de l’agression de deux Stéphanois pris en embuscade par un convoie de Marseillais. Les victimes, qui n’ont pas déposé plainte, ont reçu des coups de poing et des coups de pieds. Une bouteille a également été jetée.

Dans un premier temps, 17 supporters marseillais ont été interpellés aux abords du stade avant d’être relâchés dans la nuit suite à une erreur d’identification de véhicules, nous a confié le procureur de la République de Saint-Étienne, Jean-Daniel Regnault. Certaines d’entre-eux ont par ailleurs décidé de porter plainte après avoir passé plusieurs heures en garde à vue.

Les investigations continuent pour tenter de retrouver la dizaine de supporters marseillais impliqués. Au moins deux d’entre eux sont recherchés pour « violences avec armes ».

 

Un policier de dos (illustration) /DR