2.000 marcheurs pour le climat dans la Loire, suivis de 550 « gilets jaunes »

photo ACTIV RADIO

Les manifestations qui se sont déroulées samedi dans la Loire ont réuni près de 2.000 marcheurs pour le climat à Saint-Etienne, Roanne et Montbrison, selon la préfecture. Parallèlement, environ 550 « gilets jaunes » ont manifesté dans l’après-midi à Saint-Etienne et à Roanne, sans incident notable ni placement en garde-à-vue.

Forte mobilisation pour le climat

Les marcheurs pour le climat étaient près de 1.200 à Saint-Etienne (plus de 2.000 d’après les organisateurs), un peu plus de 600 à Roanne et une centaine à Montbrison. À Saint-Etienne, à partir de 10h30, ils ont déambulé dans le calme pendant environ 1h30 dans les rues du centre-ville derrière une banderole indiquant « Urgence climat, il est encore temps d’agir ».

Des jeunes, dont des lycéens, se trouvaient en tête du cortège parti de la Bourse du travail. On notait dans la cortège la présence d’élus de gauche, d’écologistes, ainsi que celle de l’adjoint au développement durable du maire de Saint-Etienne, Jean-Pierre Berger.

Les irréductibles « gilets jaunes »

Dans l’après-midi, le nombre de « gilets jaunes » s’élevait quant à lui à près de 350 à Saint-Etienne et à un peu plus de 200 à Roanne.

A Saint-Etienne, un peu plus d’une centaine d’entre eux a emprunté à pied le tunnel du rond-point, sur la RN88, contraignant les forces de l’ordre à le fermer momentanément dans le sens Saint-Etienne Firminy et à dévier la circulation.

photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée