L’épouse de Feindouno condamnée

Le second volet de l’affaire de trafic de titres de séjour en préfecture de la Loire a été jugé ce jeudi par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne.
Sur le banc des accusés, deux femmes poursuivies pour « corruption active », dont Hawa Feindouno, l’épouse de l’ancien joueur de l’A.S Saint-Etienne. Elle est soupçonnée d’avoir servi d’intermédiaire entre certains de ses proches et un ancien fonctionnaire corrompu travaillant au bureau de l’immigration de la préfecture de la Loire.
Lors de l’audience, les juges se sont intéressés à l’obtention frauduleuse, entre 2009 et 2010, de seize titres de séjour ou cartes de circulation dont avait bénéficié, en échange d’argent, l’entourage de la femme du footballeur.
Pour ces faits, Hawa Feindouno a été condamnée à 15 mois de prison avec sursis et 40 000 euros d’amende.
Cette dernière s’estime avoir été trompée par l’administrateur avec qui elle engrenait des liens d’amitié à l’époque des faits. Ces sommes d’argent correspondait, selon elle, à  » des frais de dossier qui permettait d’accélérer la délivrance de ces titres « .
Quant à la seconde jeune femme poursuivie pour des faits similaires, elle a écopé d’une peine de 5 mois de prison avec sursis et 6 000 euros d’amende. défense a décidé de faire appel de ces deux condamnations.

Ecoutez Maître André Buffard, l’avocat des deux prévenues…