5 bureaux de tabac braqués en 2015 dans la Loire, 19 cambriolés

Photo DR

Les vols avec armes ont été divisés par deux en deux ans dans la Loire : un constat qui vaut aussi pour les buralistes, l’une des cibles privilégiées par les voleurs. La chambre syndicale des buralistes du département vient justement de signer une convention de partenariat avec les services de l’Etat et les forces de l’ordre pour renforcer la sécurité des points de vente.

« Ne pas jouer aux héros »

Les autorités comptent sur les buralistes pour lutter contre les cambriolages et les vols à main armée. En signalant par exemple tout comportement suspect ou inhabituel. Les commerçants sont aussi incités à mettre en place des dispositifs de protection adaptés comme des caisses sécurisés, des alarmes ou des canons à brouillard.

La cheffe de la DDSP, la direction départementale de la sécurité publique Noëlle Deraime, tient à rappeler quelques conseils en cas d’attaque à main armée

« On ne travaille pas vraiment dans la sérénité »

Le président de la Chambre syndicale des buralistes de la Loire, Gilles Grangier, espère que cette convention permettra aux buralistes de travailler plus sereinement. Aujourd’hui, dit-il, « on va au travail avec la boule au ventre »

En 2015 dans la Loire, 5 bureaux de tabacs ont été victimes d’un vol à main armée, 19 ont été cambriolés. Soit une baisse des faits de l’ordre de 30% en deux ans.

Les 389 buralistes du département peuvent par ailleurs bénéficier d’une subvention de l’Etat pour financer l’installation de matériels de protection. En 2015, plus de 147.000 Euros ont été versés à 29 d’entre eux.

Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée