150 migrants de Boën-sur-Lignon vont être accueillis dans les communes alentours

Le sous-préfet de Montbrison, Rémi Récio, présentent les modalités du réaménagement du CADA de Boën-sur-Lignon, le 22 juin 2018.

Le grand déménagement du CADA de Boën-sur-Lignon va avoir lieu lieu cet été. L’ancien hôpital, devenu lieu d’accueil des demandeurs d’asile doit subir des travaux de réaménagement et de désamiantage notamment.

150 demandeurs d’asile répartis pendant 3 ans dans les communes autour de Boën

Cela va obliger les autorités à réorganiser l’accueil des 150 migrants, qui vont être répartis dans des logements vacants de plusieurs villages aux alentours de Boën, dont 50 rien qu’à Saint-Thurin. Des négociations ont eu lieu avec les élus et les bailleurs sociaux sur les communes de Légnieu, Noirétable, Sail-sous-Couzan ou encore St Just-en-Bas. Une trentaine de personnes, au maximum, sera accueillie dans chacun de ces villages. Alors a-t-il été nécéssaire de convaincre les habitants ? La réponse de Rémi Récio, sous-préfet de Montbrison :

À noter que l’emménagement des demandeurs d’asile aura lieu fin juillet-début août. Les enfants intégreront les écoles de ces villages à la rentrée.

Le sous-préfet de Montbrison, Rémi Récio, présentent les modalités du réaménagement du CADA de Boën-sur-Lignon, le 22 juin 2018.

Journaliste