La Stéphanoise Muriel Robin incarnera Jacqueline Sauvage à la rentrée

La Stéphanoise Muriel Robin, très convaincante en Jacqueline Sauvage, pour TF1.
crédit photo : compte Twitter d'Yves Rénier.

L’actrice et humoriste ligérienne, Muriel Robin, qui va créer l’Evènement de la rentrée à la Télé. Elle va incarner Jacqueline Sauvage. Rappelez-vous, cette sexagénaire qui avait tué son mari de trois coups de fusil en 2012, avait été condamné à 10 ans de prison, avant d’être graciée par le président Hollande en 2016… Et c’est déjà une avalanche d’éloge qui salue la prestation de Muriel Robin dans ce rôle marquant.

Muriel Robin aime les sujets graves à la télé

Coiffure désordonnée, visage marqué et regard grave, tenue simple, Muriel Robin est méconnaissable dans ce rôle très emblématique, confié par Yves Rénier. Un vrai compliment, tant ces drames très médiatisés peuvent vite tourner au fiasco si l’on n’identifie pas tout de suite le personnage, avec la personne bien réelle qu’est Jacqueline Sauvage. Le teaser, dévoilé la semaine dernière par TF1 prouve en tout cas cette résussite.

Un fait-divers qui avait ému l’opinion publique, avec ce geste désespéré d’une femme battue, qui avait donc bénéficié d’une grâce présidentielle par François Hollande. Le téléfilm revient aussi sur cette bataille médiatique engagée entre le politique et la Justice. Une décision qui, si elle avait été saluée, n’avait pas plu aux syndicats de magistrat. La présidente de l’Union syndicale des Magistrats, réaffirmait, en 2016, que la Justice avait rendu plusieurs décision condamnant Jacqueline Sauvage, et estimait « qu’il suffisait d’aller taper à la porte du Président de la République pour défaire ce que la Justice fait« .

Et ce n’est pas la première fois que Muriel Robin s’empare d’un sujet grave, elle qui avait incarné l’empoisonneuse Marie Besnard, en 2006.

TF1 qui a donc tweeté le teaser de téléfilm n’a pas indiqué de date de diffusion.

La Stéphanoise Muriel Robin, très convaincante en Jacqueline Sauvage, pour TF1. crédit photo : compte Twitter d'Yves Rénier.

Journaliste