900 supporters nîmois dimanche à Geoffroy-Guichard, mais le Préfet de la Loire refuse de « dialoguer avec des délinquants »

préfet

À J-5 du 32ème de finale de Coupe de France entre l’ASSE et le Nîmes Olympique à Geoffroy-Guichard, le Préfet de la Loire a pris un nouvel arrêté préfectoral, élargissant le nombre de supporters nîmois autorisés à venir dans le Chaudron.

Effrayées par les débordements des supporters Verts après le match de Monaco – qui étaient adressés aux dirigeants de l’ASSE et non pas aux Monégasques – les autorités avaient limité à 500 le nombre de Nîmois autorisés. Une jauge revue à la hausse. Ils seront jusqu’à 900 et viendront avec 17 bus au maximum

Le Préfet a-t-il cédé à la pression ?

Mais, le Préfet de la Loire, Evence Richard se défend de tout changement d’avis ou d’avoir cédé à la pression des supporters gardois. Les Nîmois avaient annoncé leur intention de braver la première interdiction qui avait été prise

En réalité, le représentant de l’Etat dans le département voulait surtout sanctionner les supporters stéphanois, si on lit entre les lignes

Quand au dialogue entre le Préfet de la Loire et les supporters, il semble bel et bien définitivement rompu

Pour le match de dimanche, le Nîmes Olympique s’est donc engagé à assurer la sécurité du transport de ses supporters, avec deux stadiers par bus… Les Gardois arriveront dans le stade bien avant les Stéphanois, près de deux heures avant le coup d’envoi (prévu à 14h15).

Rédacteur en chef
Infos matinée