A Feurs, Wauquiez assume le tract polémique et le costume en Irak

Photo ACTIV RADIO

Le printemps des Républicains était organisé dans toute la France ce samedi avec des réunions publiques et des débats, mais c’est en Haute-Loire et dans la Loire que le président du parti a choisi de se déplacer. Après une matinée au Puy-en-Velay à la rencontre des militants, Laurent Wauquiez a tenu en fin de journée une réunion publique à l’hippodrome de Feurs, devant plusieurs élus ligériens acquis à sa cause comme le député Dino Ciniéri ou les adjoints au maire de Saint-Etienne Robert Karulak et Claude Liogier. Le président du département de la Loire Georges Ziegler, fraichement arrivé chez LR, était aussi présent.

Agitation médiatique à Feurs

A Feurs, les médias nationaux étaient présents en nombre pour entendre le président des Républicains s’expliquer sur ce tract qui fait jaser. Un tract distribué à 1,5 millions d’exemplaires avec pour slogan « La France doit rester la France » et qui a choqué notamment la numéro 2 du parti Virginie Calmels le jugeant « anxiogène ». Face à la polémique, Laurent Wauquiez ne se dégonfle pas. Il assume.

Laurent Wauquiez assume aussi son costume… porté en Irak. C’est sous sa casquette de président de la région Auvergne-Rhône-Alpes qu’il s’est rendu la semaine dernière à Mossoul, notamment, où il a été pris en photo au milieu des ruines, tiré à quatre épingles. Laurent Wauquiez explique tout simplement qu’il a mis un costume « par respect pour le gouverneur de Mossoul ». « Je n’ose pas penser ce que vous auriez dit si j’y étais allé en bras de chemise », lance le patron de LR qui avec son printemps des Républicains a fait son grand retour sur la scène médiatique.

Photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée