A Roanne, Alain Jakubowicz appelle à « ne rien changer à notre mode de vie »

alain-jakubowicz

Présent mercredi soir à Roanne pour une conférence-débat sur le rôle des associations dans le combat antiraciste, Alain Jakubowicz est revenu à notre micro sur l’après 13-Novembre. Le président national de la Licra, qui parle « d’électrochoc dans la société française », distingue ces attentats de Paris des précédents de Charlie Hebdo ou de Mohamed Merah, dans la mesure où cette fois-ci, « nous sommes tous visés ».

Il appelle les musulmans de France à « se sentir directement concerné par ce drame effroyable » et à « faire corps avec la collectivité nationale », de la même manière qu’il appelle cette dernière à leur « tendre la main ». Il appelle les Français à « ne rien changer à nos modes de vie, montrer un front uni, montrer (leur) détermination à se battre jusqu’au dernier pour la préservation des valeurs de la République ».

A propos de l’appel de François Hollande à pavoiser leur domicile de drapeaux tricolores, M. Jakubowicz estime « qu’on ne peut laisser les symboles de la République aux extrêmes et notamment à l’extrême droite », citant l’exemple américain.

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne