A Saint-Etienne, les 133 salariés de l’imprimeur Titoulet n’ont plus d’espoir

Photo Twitter du Sénateur Jean-Claude Tissot

Sur la zone industrielle de La Molina à la limite de Saint-Etienne et La Talaudière, Loire Offset Titoulet, placé en liquidation judiciaire début janvier, a vu défiler plusieurs élus ligériens ce lundi, de gauche comme de droite. Ils sont venus à la rencontre des salariés de la plus grosse imprimerie de la région stéphanoise, menacée de fermeture faute de repreneur…

Le député Régis Juanico, le sénateur Jean-Claude Tissot, ou encore le président de Saint-Etienne métropole Gaël Perdriau… Ils ont rencontré les 133 salariés qui risquent de se retrouver sur le carreau. Tous parlent d’un « gâchis »… Les élus ont apporté leur soutien aux personnels dans leurs négociations afin d’obtenir un véritable plan de sauvegarde de l’emploi et des primes à la hauteur.

Aucun repreneur à la date butoir

Les candidats potentiels avaient jusqu’au 8 mars pour déposer auprès de l’administrateur judiciaire une offre de reprise de l’imprimeur de livres, de catalogues et de revues. Mais personne ne s’est présenté. Depuis vendredi dernier, les salariés – qui n’ont désormais plus aucun espoir – et les syndicats CGT et CFDT occupent l’entreprise. Et les tensions se font sentir aux abords du site. L’occupation est partie pour durer au moins jusqu’au 20 mars. Date à laquelle le tribunal de commerce de Saint-Etienne devrait prononcer la liquidation pure et simple de l’imprimeur. Le seul de la Loire qui était équipé d’une rotative, dotée d’une capacité d’impression de 36.000 exemplaires à l’heure.

Photo Twitter du Sénateur Jean-Claude Tissot

Rédacteur en chef
Infos matinée