A45 : l’Etat doit tenir ses engagements pour les acteurs économiques de la Loire

Les acteurs économiques mobilisés pour l'A45 / photo ACTIV

Transport, BTP, commerce, Medef, Département, Métropole… les différents acteurs économiques et politiques de la Loire étaient réunis ce lundi matin à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat à Saint-Etienne pour évoquer le dossier de l’A45. Une semaine après la formation du gouvernement, un seul mot d’ordre : l’Etat doit tenir sa parole.

L’avis du Conseil d’Etat en attente

En toile de fond de cette réunion : les trois semaines de galère sur l’A47 causées par l’éboulement de la falaise de Corbeyre. Même si l’épisode reste exceptionnel, les acteurs économiques s’accordent à dire que l’infrastructure qui doit relier Saint-Etienne à Lyon est une urgence. Les représentants des entreprises ne se disent pas inquiets de la nomination de Nicolas Hulot comme ministre de l’écologie. Ils veulent réaffirmer l’utilité de l’A45 pour les entreprises. « Le changement de gouvernement ne doit pas nous faire perdre de temps », martèle Bernard Bonne président de la Loire, « toutes les banques ont accepté les financements ». Le député sortant, Jean-Louis Gagnaire, qui vient d’écrire au premier ministre, se dit lui « confiant » vis à vis du gouvernement. Côté calendrier, tous attendent l’avis favorable du Conseil d’Etat dans les prochains jours qui pourrait enclencher la signature du contrat avec la concession.

Les entreprises victimes des aléas de l’A47

Pour Claude Risac, président de la fédération du commerce et de la distribution, la logistique est un enjeu majeur dans ce domaine avec la livraison des magasins via les entrepôts. Saint-Etienne devient par ailleurs un pôle important de e-commerce. « On a vraiment besoin de l’autoroute pour éviter toutes ces heures perdues et ces délais non respectés ». Même son de cloche du côté du Transport de marchandise qui compte 200 entreprises dans la Loire : « Pour rejoindre Lyon, c’est devenu catastrophique, il faut choisir ses heures », Louis Vialon président de la fédération.

Les acteurs économiques mobilisés pour l'A45 / photo ACTIV

Journaliste
Chroniqueuse