A45 : ni oui, ni non, verdict en décembre

Wikipedia

L’A45 n’est pas enterrée… Ni encore faite d’ailleurs. La ministre des transports Elizabeth Borne a reçu ce mercredi en fin de journée le maire de Saint-Etienne et Président de la Métropole Gaël Perdriau, le Président du Département de la Loire Bernard Bonne et Dino Cinieri (qui représentait Laurent Wauquiez pour le conseil régional). La Ministre dit comprendre la colère dès défenseurs du projet qui sont dans le flou depuis quelques semaines.

Un cadeau de Noël pour les pro ou pour les anti ?

Elle a précisé aux élus ligériens qu’une enveloppe de 10 Milliards d’Euros (pas un centime de plus) était destinée aux grands projets d’infrastructures dans tout le pays. Une loi de programmation des investissements sera présentée en décembre. On saura alors si l’Etat mettra ou pas les 400 millions manquant au financement de l’autoroute entre Saint-Etienne et Lyon. « Nous sommes plus que jamais déterminés », déclarent les trois élus à la sortie de cette entrevue. 400 Millions sur une enveloppe de 10 Milliards. Gaël Perdriau n’ose même pas imaginer que la signature de la convention entre l’Etat et le concessionnaire Vinci ne se fasse pas

« Je ne vois pas comment cette signature
ne peut pas avoir lieu »
(G. Perdriau)

Parallèlement, la Ministre des Transports se dit favorable à des travaux de modernisation de la voie ferroviaire entre Saint-Etienne et Lyon. Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau aura l’occasion de défendre à nouveau le projet autoroutier ce jeudi face au Premier Ministre Edouard Philippe. Pendant ce temps, la Ministère des transports recevra les élus opposés à l’A45. Parmi eux les trois parlementaires ligériens de gauche (Régis Juanico, Cécile Cukierman et Jean-Claude Tissot) et le président du Département du Rhône Christophe Guilloteau.

Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée