Affaire Benalla : Collomb et l’ancien Préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes entendus par les députés

Capture d'écran BFM TV
MàJ – mardi 24 juillet – 9h51

L’actualité, c’est encore et toujours l’affaire Alexandre Benalla qui agite au plus haut sommet de l’Etat. Après Gérard Collomb, c’est le Préfet de police de Paris Michel Delpuech qui était entendu ce lundiaprès-midi par les députés devant la commission d’enquête de la Commission des lois de l’Assemblée nationale. L’ancien Préfet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes affirme avoir découvert « avec surprise » la présence de monsieur Benalla sur la manifestation du 1er mai à Paris, le lendemain. Il reconnait que ses services ont fourni un casque à Alexandre Benalla, mais c’est tout.

Les deux hommes renvoient la balle à l’Elysée

Lundi matin donc, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Il a affirmé qu’il ignorait les fonctions de conseiller qu’avait Benalla à L’Elysée. Il a par ailleurs estimé que c’était au cabinet du président de la République et à la préfecture de police « d’agir » une fois les agissements connis. A l’époque, Gérard Collomb n’a pas saisi la justice car tout simplement, ce n’est pas son rôle, explique l’ancien maire de Lyon

Et en pleine affaire Benalla, le chef de l’État Emmanuel Macron annule sa venue sur le Tour de France. Il aurait dû se rendre mercredi sur la 17e étape entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary-Soulan, mais sa visite a finalement été annulée. Le Président de la République ne s’est toujours pas exprimé sur l’affaire Benalla.

Les réactions dans la Loire

Dans la Loire, plusieurs députés ont réagi sur notre antenne. Le député LR Dino Cinieri espère que la commission d’enquête fera toute la lumière sur ce qui s’est passé. Le député Nouvelle gauche Régis Juanico appelle Gérard Collomb a démissionner. Quant au député LREM Jean-Michel Mis, attend les autres auditions prévues, tout en relativisant la gravité de l’affaire Benalla.

Dino Cinieri :

Jean-Michel Mis :

Régis Juanico :

Capture d'écran BFM TV

Rédacteur en chef
Infos matinée