Affaire Carvalho : le tribunal de Saint-Etienne rendra sa décision le 9 novembre

IMG_1596

Le tribunal correctionnel a mis sa décision en délibéré au 9 novembre prochain. Adao Carvalho c’est cet homme d’affaires portugais de 56 ans qui se réclame co-actionnaire de l’AS Saint-Étienne via la société « Croissance Foot », détenues à plus de 50% par Roland Romeyer. Seulement voilà : les parts acquises par Carvalho en 2004 l’ont été de façon frauduleuse. Ça représente 1,25 millions d’euros au total.

Un impact sur l’image du club ?

Le Parquet de Saint-Étienne lui reproche d’avoir cherché à revendre cet argent sale, qui a par ailleurs été saisi à l’automne dernier par la justice.  D’où les faits de recel d’abus de biens sociaux et blanchiment. Carvalho avait déjà été condamné en 2014 pour abus de bien sociaux et fraude à 3 ans de prison dont 2 fermes et une amende de 200.000 euros. Restant sur ses positions tout au long de l’audience, il ne comprenait pas vraiment pourquoi il était à nouveau jugé

Me André Buffard, l’avocat d’Adao Carvalho a demandé la relaxe. Pour lui, et contrairement à l’avocat de Croissance Foot, cette affaire n’a pas d’impact sur l’aspect sportif de l’AS Saint-Étienne

Vers une confiscation définitive des parts ?

Le Procureur réclame lui la confiscation définitive des parts. La décision est donc attendue le 9 novembre. Il faudra également attendre le 4 octobre pour connaitre la réponse de la justice lyonnaise sur l’aménagement de la peine de prison prononcée en 2014. Carvalho pourrait être placé en détention s’il ne paie pas les 200.000 Euros d’amende. A ce jour, il aurait réglé un quart de la somme.

Sujet signé Jérôme Jarny

Journaliste
Infos après-midi