Affaire du Père Riffard : la Cour d’Appel de Lyon se déclare incompétente

riffard2

Dans l’affaire du Père Riffard, ce prêtre stéphanois jugé pour avoir enfreint un arrêté municipal lui interdisant d’héberger des demandeurs d’asile dans sa paroisse à Montreynaud, la cour d’Appel de Lyon s’est déclarée incompétente, mardi matin. Conséquence, elle renvoit le dossier au parquet de Saint-Etienne, qui a le choix désormais entre arrêter les poursuites ou renvoyer la procédure en correctionnelle.

Contacté par notre rédaction, le Procureur de la République de Saint-Etienne a décidé de ne faire aucun commentaire pour le moment.

Pour le Père Riffard, cette décision de justice ne change rien. Il est bien décidé à continuer son combat pour les demandeurs d’asile, tant que l’Etat continuera à se défausser, explique-t-il. Actuellement, le curé de Montreynaud accueille toujours une cinquantaine de migrants, dont une quinzaine d’enfants.

Le feuilleton judiciaire ne s’arrête donc pas pour le Père Riffard. Y a-t-il, selon lui, un acharnement de la justice ?

A 70 ans, Gérard Riffard espère néanmoins que tout cela va rapidement se terminer. Fabienne Buccio, la Préfète de la Loire (qui n’est pas à l’origine de cette procédure, ndlr) appelle le curé de Montreynaud à être « raisonnable ».

En première instance, le prêtre stéphanois avait été relaxé par le tribunal de police de Saint-Etienne.

Crédit photo : Activ Radio

 

Rédacteur en chef
Infos matinée

  • titine

    qu on le laisse en paix c est un saint homme