Affaire du Traiteur Kaïsse : un procès hors norme à Saint-Etienne

photo ACTIV RADIO

Le procès du traiteur de Génilac s’est ouvert ce mardi matin devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne. L’affaire avait été fortement médiatisée en 2015. L’organisateur de mariage, ex-patron de Kaïsse Traiteur, avait à cette époque planté à la dernière minute une centaine de couples, la veille de leur mariage. Avec, comme seule annonce, un SMS pour certains.

Une cinquantaine de victimes au procès

Avant cela, il prenait le temps d’encaisser des acomptes, allant parfois jusqu’à 75% de la somme totale de l’évènement. Mardi matin, une cinquantaine de victimes présumées étaient présentes à l’audience.

Pour Ahmed, la douleur est toujours là, deux après que son mariage a été gâché

Accusé de travail dissimulé

A côté des clients abandonnés, 35 salariés, victimes de travail dissimulé, ont également été reconnus par les enquêteurs. Interdit bancaire depuis 2013, l’ancien traiteur est également accusé d’avoir volé des chèques dans le but de pouvoir payer des fournisseurs. Là aussi, ils sont nombreux à vouloir obtenir réparations des préjudices subis.

Le procès prend donc une autre dimension avec une liste d’accusations qui s’allonge… L’avocate du prévenu, Maître Houda Abada

Le prévenu est poursuivi pour délit de banqueroute et usage de chèques frauduleux. Le traiteur de Génilac encourt théoriquement jusqu’à 5 ans de prison.

Les réquisitions sont attendues ce mardi dans la soirée, le jugement devrait être mis en délibéré.

photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée