Affaire Ruffier : ping-pong verbal entre le club et le clan Ruffier

RUFFIER PHOTO

Au lendemain des déclarations de l’agent du gardien des Verts, sur une probable mise à l’écart du groupe, le club de l’ASSE vient de se défendre par le biais d’un communiqué.

« Les intérêts individuels n’ont pas leur place dans la Légende »

Le club affirme « avoir pris connaissance de propos outranciers et injurieux », et « qu’aucun salarié ne peut se prévaloir d’un statut particulier ». L’ASSE refuse de parler de mise à l’écart, mais « de mise au repot » concernant la non titularisation de Ruffier, au profit, vraisemblablement, de Jessy Moulin, face à Reims, demain.

Hier, l’agent de Stéphane Ruffier – Patrick Glanz – a donné plusieurs interview pour dénoncer la décision de l’entraîneur, Claude Puel. Ce dernier estime que « Claude Puel crachait sur une légende de l’AS Saint-Etienne », chez nos confrères de L’EquipeLe club conclut son communiqué, en se réservant « le droit d’engager une action judiciaire ».

Sinon, sur le terrain, les Verts accueillent Reims, demain après-midi, à 15h, dans le Chaudron, alors qu’ils sont 16è au classement.

 

Ci-joint, le communiqué de l’AS Saint-Etienne, ce samedi après-midi :

Crédit : asse.fr

Crédit : asse.fr

Journaliste