Amiens 0 – 2 ASSE : le compte est fait à la Licorne

crédit photo : asse.fr

Solides et dominateurs, les Verts se sont imposés en patron sur le terrain d’Amiens. Et grâce à cette première victoire à l’extérieur depuis le 16 septembre 2017 (0-1 à Dijon), ils s’éloignent de la zone de relégation et se retrouvent aux portes de la première moitié de tableau. Rassurant !

 

Pas assez tueurs en première période

Bien entrés dans le match, les Verts dominaient assez largement les vingt premières minutes. Ils faisaient le siège de la surface de réparation amiénoise sans forcément transformer cette domination. Et Béric manquait de réussite mais aussi et surtout de qualité de tueur devant Gürtner. Sur une belle ouverture de Subotic, le buteur slovène butait sur les tibias du gardien picard (0-0, 21′). Puis le soufflet retombait largement jusqu’à la fin de la première mi-temps avec 25 minutes très faibles sur le plan technique. Éclairé simplement par une action litigieuse dans la surface de réparation amiénoise. KMP se faisait ceinturer sous les yeux de l’arbitre par Adenon, mais pas de réaction de l’homme en noir. On rentre donc aux vestiaires à 0-0.

 

L’AS Debuchy

La deuxième mi-temps repartait sur les mêmes bases, et Béric manquait une nouvelle énorme occasion, à l’entrée de la surface. Frappe trop écrasée et qui passe finalement à 1 bon mètre du poteau droit de Gürtner (0-0, 59′). Et trois minutes plus tard, sur un corner joué à deux par Bamba et Cabella, le premier nommé tentait sa chance dans la surface, repoussé par Gürtner dans les pieds de Debuchy qui reprenait victorieusement (0-1, 62′). L’ailier droit qui a apporté la lumière sur le côté droit de la défense verte, tant défensivement qu’offensivement et qui s’illustre d’entrée, dans son objectif de rejoindre le groupe France pour la prochaine Coupe du Monde. Jean-Louis Gasset en profitait pour densifier le milieu de terrain, en faisant entrer Hamouma, Pajot et Diousse. Et à la 85è, Debuchy faisait encore des merveilles en récupérant un ballon côté droit, puis lançait Pajot d’un ballon piqué. Le milieu des Verts adressait un centre à ras de terre, que faisait fructifier Cabella (0-2, 85′). Les Verts assuraient la fin de match avec cette avance de deux buts qui libéraient tout le monde.

 

Les Verts ont donc réussi l’exploit de gagner à l’extérieur, ce qui n’était plus arrivé depuis la 6è journée. Et on se prend à rêver d’un mois de février – certes relevé – mais qui pourrait s’avérer finalement bien plus positif, avec la réception de l’OM, dès vendredi prochain. Et pourquoi ne pas croire à un résultat positif sachant que ce sera le seul match de février à la maison, et surtout que les Marseillais se fatigueront en coupe de France en milieu de semaine à Bourg-en-Bresse…

crédit photo : asse.fr

Journaliste