Amiens 2-2 ASSE : opération en demi-teinte….sur le fil

Les Verts ont arraché le nul en fin de match à Amiens (2-2), mais ils étaient à deux doigts de perdre de précieux points alors qu'ils étaient en supériorité numérique. Crédit photo : asse.fr

Alors qu’ils avaient l’occasion de prendre 4 points d’avance sur l’OM, les Verts n’ont qu’a moitié rempli le contrat. Ce match nul à Amiens conforte la 4è place au classement, mais montre encore quelques carences dans ce sprint final à l’Europe.

Les Verts vernis en première période

Alors que les Amienois imprimait une belle pression sur les relances vertes, ce sont les Stéphanois qui s’offraient les premières occasion, par Khazri (5′) et Béric, seul à l’entrée de la surface (11′). Kolo régalait tout le monde sur un corner déposé par Khazri (0-1, 16′). Pourtant, et comme souvent, cela régénérait les attaques amiénoises, notamment avec une tête à bout-portant de Gnahoré, sortie miraculeusement et avec beaucoup de talent par Ruffier (20′). Ce n’était que partie remise, et Gnahoré, servait Konaté dans la profondeur. L’attaquant sénégalais optait pour la feinte de frappe pour éliminer Ruffier et pousser le ballon dans le but vide (1-1, 23′). Les Verts qui croyaient voir le tournant du match, après l’expulsion logique de Lefort (31′). Khazri trouvait la transversale sur le coup-franc suivant (32′). Et après une dernière tête de Béric sur le poteau (45′), les 22 acteurs revenaient aux vestiaires sur ce score de parité.

Un nouveau néant dans le second acte

Mais comme souvent cette saison, les Verts avaient deux visages dans ce match, et le pire s’affichait en deuxième période. Avec notamment une balle perdu trèèès maladroitement par Cabella, qui amenait au centre de Mendoza pour Konaté, qui inscrivait le doublé, avec l’aide du poteau (2-1, 61′). Derrière, l’ASSE devenait inoffensive, tout en gardant le ballon et en profitant des timides attaques amiénoises, qui pensaient plus à temporiser qu’à être tranchants. Béric, lui, touchait une deuxième fois les montants avec une nouvelle tête sur la transversale (80′). Et la messe semblait dite après une frappe puissante de Khazri au-dessus (89′), et une tête de Kolo sortie miraculeusement par Gürtner (90′). C’est finalement sur une magnifique frappe croisée dans la surface, que les Verts arrachaient le nul, grâce à Cabella (90’+3).

Un match nul qui laisse des regrets, non pas dans le jeu, mais dans la prise de pouvoirs à la 4è place qu’une victoire aurait conféré. Il faudra donc l’emporter dès dimanche prochain, contre Bordeaux dans le Chaudron (le 14 avril, à 17h).

Les Verts ont arraché le nul en fin de match à Amiens (2-2), mais ils étaient à deux doigts de perdre de précieux points alors qu'ils étaient en supériorité numérique. Crédit photo : asse.fr

Journaliste