Après ASSE 1 – 3 Bordeaux : Les Verts n’en voulaient pas

crédit photo : asse.fr

Au terme d’un match très emprunté et sans idée, les Verts ont laissé échapper des points essentiels dans la course à l’Europe. Une défaite qui vient probablement sanctionné un niveau de jeu qui laisse à désirer depuis trois matchs.

Un penalty et puis plus rien

Pourtant les Verts étaient bien rentrés dans le match en dominant territorialement et à la possession en tout début de match. Ce sont même eux qui avaient les initiatives, avec une reprise de Debuchy (3′) et une frappe écrasée de Monnet-Paquet (5′). Mais c’est deux amuses-gueules étaient les seuls gourmandises à se mettre sous la dent, dans une première mi-temps dominée avant tout par la chaleur. Il fallait donc un nouveau coup du destin pour débloquer la situation. Et Cabella transformait un penalty obtenu au terme d’une belle action collective (1-0, 28′). Mais faisant fî des cinq minutes de flottement qui suivent un but, les Verts se faisaient égaliser, après un alignement douteux dans la défense, et une tête imparable de Sankharé (1-1, 30′). Un retour au score qui alourdissaient les jambes et faisaient mal à la tête, mais ne suscitait aucune réaction stéphanoise. Pire, Koundé profitait d’un flottement suite à un corner pour fusiller Ruffier à bout portant (1-2, 36′) et semer le doute dans les têtes vertes à la pause.

 

Les dieux du foot ont tourné le dos

Et il ne fallait rien attendre de la deuxième période côté vert, ni côté girondin d’ailleurs Des enchaînements de passes ratées, très peu de rythme et un niveau loin de laisser présager un match comptant pour la course à l’Europe. Il fallait être passionné pour suivre les débats. Les Verts attendaient alors les dix dernières minutes pour accélérer un peu et Bamba trouvait le poteau après avoir eu tout le temps de se retourner dans la surface (82′). Puis vînt le temps du coup de pouce inespéré. Debuchy trouvait d’abord la transversale de Costil, sur une tête dans la surface (87′). Et sur le cafouillage qui suivait, Mr Moreira désignait pour la seconde fois le point de penalty en faveur des Verts. Mais cette fois, Cabella changeait de côté, et son tir à mi-hauteur était du pain bénit pour Costil qui stoppait l’offrande des dieux du foot (88′). On en restait donc là et les hommes de Jean-Louis Gasset rentraient la tête basse aux vestiaires.

 

Avec cette première défaite depuis le 27 janvier, les Verts risquent de perdre du terrain dans la course à la 5è place. Espérons maintenant que Monaco ne se relève pas de sa mauvaise passe, car il faudra invariablement aller chercher les points perdus pour rester dans le match.

 

Les réactions d’après-match de Yann M’Vila et Loïc Perrin :

crédit photo : asse.fr

Journaliste