Après Monaco 1 – 0 ASSE : On s’éloigne de l’Europe…mais pas des USA

crédit photo : lfp.fr

Les Verts viennent de perdre un deuxième match de suite ce soir à Monaco, ce qui semble les condamner dans la course à l’Europe. Le scénario a été cruel et il faudra espérer un miracle lors de la dernière journée.

 

Monaco dans le rythme dès le départ

Si Sainté a bien tenu le ballon dans les toutes premières minutes, Monaco a mis à peine 10 minutes pour entrer dans la rencontre, mais il ont eu la mainmise sur le tempo. Moussa Sylla se procurait la première occasion dès la 4è et manquait de peu de lober Stéphane Ruffier (0-0, 4′). L’ASS avait les pires difficultés à ressortir la balle, mais surtout à conserver le ballon dans la moitié monégasque. Cabella (12′) puis Gabriel Silva (28′) tentaient à l’entrer de la surface, mais sans réussite. Monaco ne desserrait l’étau que par intermittence, et Perrin était tout proche de trouver la lucarne sur une frappe contrée, mais le ballon retombait juste derrière la cage de Subasic (0-0, 41′). Et Glik lui répondait de la tête, sans plus de réussite (0-0, 44′).

 

Des débats plus équilibrés…mais…

Les Verts revenaient avec de l’envie, mais les Monégasques étaient toujours aussi tranchants dans leurs attaques. Il s’en fallait de peu pour que Rony Lopes trompe un Ruffier alerte et qui tendait le pied pour sortir cette énorme occas’ (0-0, 58′). Jean-Louis Gasset tentait alors un coup de poker en faisant entrer Hamouma et Monnet-Paquet pour apporter un surnombre offensif juste après l’heure de jeu et cela se vérifiait d’emblée, avec une triple occasion. Bamba crochetait dans la surface, avant d’enchaîner avec une frappe sortie par Subasic, puis Debuchy centrait dans la foulée pour la Madjer de Cabella. Et sur le corner suivant, Debuchy plaçait sa tête à côté (0-0, 66′). L’un des seuls soubresauts verts dans ce deuxième acte. Jemerson était même tout proche de trompé Ruffier sur corner, mais le ballon était sorti sur la ligne par Bamba (0-0, 71′). Et Ruffier sortait même le grand jeu sur un coup-franc de Lemar. La trajectoire du ballon faussait le jugement de Ruffier, qui sortait d’une main ferme, avant de se coucher à une vitesse supersonique sur une tête monégasque, et préservait le score à 0-0 (83′). Mais sur un dernier ballon dans la surface, Debuchy envoyait un coup de pied dans la cuisse de Lemar, en voulant dégager le ballon. Sanction cruelle, l’arbitre désignait le point de penalty. Fabinho le transformait et sonnait le glas des espoirs vert sur le Rocher (1-0, 90’+1).

 

Avec les victoires conjuguées de Rennes (0-2 à Paris) et Nice (4-1 contre Caen), les Verts se sont mis en grande difficultés avant le dernier match de la saison pour aller chercher l’Europe. Il faudra absolument l’emporter dans le Chaudron contre Lille, et espérer des miracles à Lyon (Nice) et Metz (Bordeaux). Les Verts sont 8è ce soir avec 2 points de retard sur la 6è place. Mais peut-être en passe d’être racheté par des Américains. Affaire à suivre.

crédit photo : lfp.fr

Journaliste