Arrestation du candidat FN à Saint-Chamond : deux versions s’opposent

Franck Descours

Franck Descours, candidat du rassemblement Bleu Marine à Saint-Chamond, a été placé en garde à vue mardi soir.

Le jeune homme de 22 ans ainsi que trois de ses colistiers étaient en train d’apposer des affiches dans les rues couramiaudes quand ils ont été pris en chasse pas des individus qu’ils croyaient mal intentionnés. Sauf qu’il s’agissait d’une équipe de la BAC qui pensait avoir identifié les auteurs d’un braquage commis un peu plus tôt dans une station service. Les quatre jeunes gens poursuivis par la police ont fini par s’arrêter. Franck Descours, qui conduisait la voiture, a été interpellé et conduit au commissariat de police pour refus d’obtempérer et violences à l’encontre des forces de l’ordre.

Pour le procureur de la République de Saint-Etienne, Jean-Daniel Regnault, l’argument du quiproquo ne tient pas. Le magistrat estime que les agents étaient largement reconnaissables (gyrophare, brassard de police) et que le quatuor a bien voulu fuir.

Du côté du Front National, on crie au complot. Sophie Robert, présidente du Front National de la Loire, parle même d' »acharnement » et affirme que les déclarations du procureur sont « fausses ». Ecoutez…

Ce mercredi à 19 heures, la tête de liste frontiste se trouvait toujours dans les locaux du commissariat central de Saint-Etienne. En début de soirée, des militants étaient rassemblés devant l’hôtel de police promettant de rester mobilisés jusqu’à ce que le candidat couramiaud soit relâché.

Quant aux véritables braqueurs, ils courent toujours. Il s’agit de deux hommes ayant fait irruption dans la station BP de l’aire de la Chabure sur la RN88 en direction de Saint-Chamond. Munis d’une arme de poing, les deux individus se sont fait remettre le contenu de la caisse par les deux employés présents au moment des faits.

 

 

Anaïs Sainz – Timothée Maymon

Graphiste
Web Designer