Arrivée de Rocheteau à l’ASSE: les plus et les moins…

Rochete-new.jpg

LES PLUS

Son expérience: Outre la carrière qu’on connait (équipe de France, ASSE, PSG), Dominique Rocheteau a exercé la fonction d’agent de joueur: il connait donc toutes les ficelles du football. Surtout si on ajoute sa présidence de la commission nationale de l’éthique (qu’il va quitter), ses dix ans de carrière chez Sportfive, agence spécialisée notamment dans le marketing sportif, et le diplôme de manager général qu’il a passé il y a un an.

Ses valeurs: « Travail, humilité et éthique ». Tels sont les mots qui ressortent du discours de Dominique Rocheteau. A l’aise derrière un micro, il l’est en revanche un peu moins lorsqu’il passe de l’autre côté de la barrière et qu’il faut répondre aux questions des journalistes. Son image, très liée à celle de la commission nationale de l’éthique, devrait permettre aussi à l’ASSE de se refaire une « virginité », après deux saisons catastrophiques, sur et en-dehors du terrain.

La formation: Rocheteau veut rebâtir un centre de formation de haut niveau à Saint-Étienne: « L’ASSE doit redevenir le meilleur club formateur du championnat de France. »

LES MOINS

Sa mission: Elle ne semble pas encore très claire… Il est vice-président du conseil de surveillance de l’ASSE, chargé de bâtir le futur projet sportif des Verts. Mais il ne sait pas encore s’il sera présent au club au quotidien. « On va en parler, il va falloir s’organiser. » Seule certitude: il sera là « pour les matches »… Un peu léger non ?

Son absence: Pour l’instant, il n’a pas prévu de s’installer à Saint-Étienne. Rocheteau a en effet d’autres obligations à remplir en attendant de s’impliquer directement à Saint-Étienne, à partir du mois de septembre.

Les conditions de son arrivée: Il rentre juste de la coupe du monde de foot en Afrique-du-Sud où il était consultant pour Radio France. Par conséquent, n’étant pas opérationnel tout de suite, le nouvel homme fort du projet sportif de l’ASSE n’aura pas son mot à dire cette année sur le recrutement des Verts. Il le dit lui-même: « Si vous me posez des questions sur le club, aujourd’hui, je ne pourrais pas vous répondre. »

Cyril Michaud