ASSE 0-0 Amiens : les vents étaient contraire

La vidéo aura peser très lourd contre les Verts, contre Amiens.
crédit photo : asse.fr

Ce match nul a presque des allures de défaites ce dimanche après-midi. Et pourtant les Verts auraient vraiment mérité de gagner leur deuxième match de la saison. Mais la VAR et les arbitres en ont décidé autrement.

Solides mais trop lent en première mi-temps

Qu’on se le dise, les Verts n’ont pratiquement jamais été mis en danger par les Picards dans ce match. Konaté s’est procuré deux occasions, mais ses tirs trop croisé ont soit trouvé les gants de Ruffier, soit les publicités en sortie de but (11′ et 21′). À ces deux actions, répondaient Cabella (16′), Khazri (25′ et 34′) et Diony de la tête (33′). Mais il paraissait vriament difficile de percer le verrou amiénois, tant cette équipe sait varier le jeu défensif et les transitions offensives à merveille. La solidarité n’est pas un vain mot chez eux, et ils parvenaient aussi à obtenir quelques coups du pouce du destin, qu’ils accueillaient les bras ouverts. Notamment juste avant la mi-temps, où la longue ouverture de Subotic, trouvait un astucieux ballon piqué de Khazri, qui terminait au fond des filets, mais le franco-tunisien était hors-jeu, et cette ouverture du score était logiquement refusée (0-0, 43′).

La VAR nous tue en deuxième période

Entrait alors en jeu un drôle d’instrument qui n’existait encore pas il y a 2 mois : la VAR (assistance vidéo pour l’arbitre). La première utilisation défaillante empêchait de siffler un penalty flagrant, avec une main amiénoise décollée du corps dans la surface (50′). Tout le stade la voyait sauf l’arbitre et ses acolytes dans le bus (Mr Schneider ce dimanche). La pression retombait alors, mais le dernier quart d’heure allait être semer d’embûches pour les Verts. Sur un second ballon après un corner, Selnaes adressait un centre au deuxième poteau, repris victorieusement de la tête par Kolo (76′). Tout le stade chavirait, Kolo validait un excellent début de saison, mais le doigt sur l’oreillette de Mr Léonard n’augurait rien de bon, et après 4 minutes de flottement, l’arbitre refusait le but pour une légère poussette du latéral gauche dans la surface. Geoffroy Guichard se mettait alors en ébulition, et la fin de rencontre se déroulait dans une extrême tension. La précipitation l’emportait alors dans la finition des attaquants stéphanois, et le 0-0, était sauvé par les Picards. Au final, avec 19 tirs au but, mais aucun pour faire la différence, on ne peut pas tout mettre sur le dos de l’arbitrage, mais les deux décisions contraires ne font que renforcer la frustration ressentie ce soir.

 

Avec ce match nul, les Verts font clairement du surplace. Ces trois nuls et 1 victoires ont au moins le mérite de conserver l’invincibilité verte. Une invincibilité partagée avec le PSG, le prochain adversaire des Verts, dans 15 jours (vendredi 14 septembre – 20h45). Espérons qu’elle demeurera encore après ce match…

La vidéo aura peser très lourd contre les Verts, contre Amiens. crédit photo : asse.fr

Journaliste