ASSE 0-2 Nantes : le vide abyssal

crédit photo : activradio.com

Dans une rencontre marquée par le huis-clos total, les Verts ont été bien loin de ce que l’on peut attendre pour une reprise en championnat. Nantes en a profité pour faire parler son réalisme.

1 seul tir cadré

Quatre jour après la déroute à Paris, les Verts devait affronter une nouvelle épreuve, celle de jouer dans un stade complètement vide. « Nous avons débuter le match de manière trop académique » regrettait Claude Puel à l’issu du match. Et malgré la seule véritable occasion de Nordin (8′), qui manquait son face à face avec Lafont, les Verts se sont vites éteint. Face à ce faux rythme, les Nantais profitait de mouvements plus fluides pour se montrer dangereux devant les buts de Stéphane Ruffier. Et après une première alerte, Abeid convertissait sa deuxième occasion, d’un tir puissant à l’entrée de la surface (0-1, 23′).

Pire, Nantes doublait la mise dès la reprise. Simon mystifiait Moukoudi avant de centrer à ras de terre pour Blas (0-2, 48′). L’ASSE se laissait alors aller à l’énervement, et ne parvenait pas à se révolter. « Difficile de se révolter quand on centre derrière le but, où qu’on est aussi défaillant dans le dernier ou l’avant-dernier geste » pestait Loïc Perrin.

Les Verts sont 15è désormais, à 7 points des places européennes. Le déplacement au Paris FC s’annonce désormais comme une bouffée d’oxygène, après 1 mois et demi sans victoire en championnat.

crédit photo : activradio.com

Journaliste