ASSE 0-2 OM : des Payet (et des lacrymos) dans les yeux

crédit photo : asse.fr

Dans la quasi-obligation de gagner après le non match à Metz, les Verts ont une nouvelle fois déçus. Défaite 0-2, après un but éclair de Payet et un manque de réaction flagrant tout au long de la rencontre.

Avant-match tendu

Mais c’est avant même le coup d’envoi que les hostilités étaient lancées. Des affrontements opposaient supporters marseillais et stéphanois avant la rencontre, ce qui occasionnait un gazage lacrymogène de la part des forces de l’ordre, en dehors du stade, dans le parcage extérieur réservé aux supporters de l’OM. Décalant le coup d’envoi d’1/4 d’heure. Et à ce petit jeu là, ce sont les Marseillais qui répondaient présents d’entrée de jeu. Sur un déboulé astucieux côté gauche, Payet enrhumait Mvila, avant de se jouer d’un Ruffier anticipant exagérément un centre de l’International français, qui glissait le ballon dans un angle, initialement, impossible (0-1, 7′). Mais en face, les Stéphanois montraient trop peu de révolte pour revenir. Mise à part un frisson, à la 20è sur un centre un poil trop long pour Khazri, il fallait attendre la 37è pour voir un tir cadré. Celui de Diony, croisé, mais dangereux, détourné en corner par Mandanda.

Gestion et tranquillité marseillaise

Au retour des vestiaires les Marseillais gèrent leur avance, pendant que Claude Puel fait entrer Aholou à la place de Cabaye. Et seules des frappes de Khazri (50è) et Bouanga (83è), entretiendront un semblant d’espoir. Au contraire, Radonjic douchera définitivement les velléités vertes, en exploitant un ballon perdu par Aholou dans sa moitié de terrain (0-2, 86′).

Avec cette 7ème défaite en 9 matchs de championnat, les Verts restent 15ème et doivent se résoudre désormais à surveiller la remontée de Metz (1 point derrière). Pas idéal pour se déplacer à Montpellier, dimanche à 15h.

 

Le communiqué de la préfecture de la Loire sur les incidents d’avant match :

Le communiqué de la Préfecture de la Loire après les incidents d'avant match ASSEOM

crédit photo : asse.fr

Journaliste