ASSE 2 – 1 Caen : Un grand ouf de soulagement

crédit photo : asse.fr

Dans un match déterminant pour la suite de la saison, les Verts n’avaient pas le droit à l’erreur. Malgré un état encore fébrile, l’ASS a fait le job et surtout remporté trois points qui seront essentiels à la situation comptable mais surtout pour la confiance.

 

On donne encore le bâton pour se faire battre

Comme s’ils devaient se sentir au pied du mur pour se prouver qu’ils peuvent faire de grandes choses, les Verts ont une nouvelle fois concédé l’ouverture du score dans les premières minutes de jeu. Sur un centre à ras de terre venant de la droite, Santini faisait mine de couper au premier poteau pour laisser passer à Rodelin au deuxième poteau, seul pour fusiller Ruffier (1-0, 11′). Une ouverture du score qui aurait même pu être aggravée après un poteau de Peeters sur coup franc. Et juste après la demi-heure de jeu et le changement de l’arbitre sur claquage, les Verts revenaient dans la partie grâce à une action initiée par Monnet-Paquet, qui centrait dans la surface, Cabella s’effaçait et laissait passer à N’Tep. La recrue concluait dans la lucarne de Vercoutre, faisant chavirer le kop Nord pour sa première à Geaoffroy Guichard (1-1, 35′).

 

Un deuxième acte bien plus maîtrisé

Les Verts revenaient plus libérer en deuxième mi-temps. Et Jean-Louis Gasset faisait une nouvelle fois preuve de sa maîtrise des temps forts et faibles de son équipe et de la gestion de son groupe. Faisant entrer coup sur coup Hamouma et Bamba, il faisait ainsi souffler N’Tep et KMP. Bamba, remuant et volontaire, tentait de s’ouvrir des brèches dans la défense caennaise qui muselait bien Béric et obligeait Cabella à déjouer. Et sur une nouvelle situation à 25m, plein axe, Bamba allumait un pétard qui finissait dans le soupirail de Vercoutre. Suffisant pour s’assurer une fin de match plus tranquille, et une suite de saison peut-être un peu plus sereine.

 

Ce match permet donc aux Verts de regarder un peu plus vers le haut, sans oublier de jeter quelque petits coups d’œil dans le rétroviseur. Une victoire qui met surtout la relégation à trois points, alors que le même écart nous sépare de la 9è place. Respirable, avant un mois de février qui verra la réception de l’OM et le déplacement à Lyon.

 

Les réactions de Gasset, Bamba et N’Tep :

crédit photo : asse.fr

Journaliste