ASSE : Adao Carvalho reconnu coupable de recel de blanchiment d’abus de bien sociaux

IMG_1596-e1505402255839-537x403

Le tribunal correctionnel de Saint-Étienne a rendu son jugement ce jeudi après-midi dans le dossier Adao Carvalho. L’homme d’affaires portugais de 56 ans se réclamait co-actionnaire de l’ASSE via des parts acquises de façon frauduleuse dans la société Croissance Foot, en 2004. Lors de l’audience mi-septembre, le procureur avait réclamé la confiscation définitive de ces parts. Cela est confirmé ce jeudi. Carvalho a donc été reconnu coupable de recel de blanchiment d’abus de bien sociaux mais a été relaxé sur le blanchiment. L’homme d’affaire compte bien faire appel en ce qui concerne les 22% des parts qui ne sont donc plus à lui, écoutez :

Adao Carvalho a donc 10 jours pour faire appel.

Aménagement de peine rejeté

L’homme d’affaire avait été condamné en 2014 à 3 ans de prison dont 2 ferme et 200.000 Euros pour abus de bien sociaux. ce dernier avait alors demandé un aménagement de peine, alors rejeté par la Cour d’Appel de Lyon. Il se pourvoit en cassation :

 

Journaliste
Infos après-midi