ASSE : Carvalho devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne ce jeudi

Le Palais de Justice de Saint-Etienne / Photo DR

L’affaire Carvalho devant la justice. Adao Carvalho – co-actionnaire indirect de l’ASSE – sera jugé ce jeudi après-midi devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour « recel d’abus de biens sociaux et tentative de blanchiment ».

Un dossier pour le moins complexe

Il faut savoir que le Portugais de 56 ans détient indirectement 22% du capital de l’AS Saint-Etienne, via une société « Croissance Foot » au sein de laquelle il s’était associé en 2004 avec Roland Romeyer, l’actuel co-président du club. Ce procès fait suite à l’enquête préliminaire ouverte par le Parquet stéphanois il y un an, à l’encontre de Carvalho. Romeyer avait déposé plainte. Entre les deux hommes, les relations se sont vite dégradées, au gré des ennuis judiciaires de l’homme d’affaires portugais. En juin 2014, le tribunal correctionnel de Lyon condamnait Carvahlo à 3 ans de prison dont deux ans ferme pour fraude à l’Ursaff… Et en octobre dernier, la justice saisissait les parts acquises indirectement dans le capital de l’ASSE. De l’argent dont l’origine est jugée frauduleuse.

Roland Romeyer lassé par cette affaire

L’AS Saint-Etienne, de son côté, estime  que cette affaire visant Adao Carvalho, « ne concerne absolument pas le capital du club ». Toujours est-il que Roland Romeyer va suivre de près l’audience de jeudi. Son avocat le représentera d’ailleurs au palais de justice de Saint-Etienne.

Maître Nicolas Bes nous a accordé un entretien à la veille de ce procès. Pour lui, les choses sont claires. Carvahlo n’a jamais eu de parts dans le club. Il évoque aussi la « lassitude » de Roland Romeyer

« Monsieur Carvalho n’a jamais été
associé aux holdings de tête du club (…)
C’est un fantasme » 

Adao Carvahlo, il comparaîtra libre. Il a demandé un aménagement de sa peine prononcée il y a trois ans à Lyon.

 

 

Le Palais de Justice de Saint-Etienne / Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée