ASSE : le club bientôt racheté par des Américains ?

Roland Romeyer et Bernard Caiazzo à l'issue du conseil de surveillance du 15 décembre 2017

L’info était dans les tuyaux depuis près d’un mois, mais la machine médiatique s’est emballée hier soir, juste avant la rencontre entre Monaco et l’ASSE (1-0).

Romeyer rendrait le tablier, pas Caïazzo

Selon le journaliste de France Football, Nabil Djellit, puis dans une version beaucoup plus étayée par nos confrères de l’Equipe, tout serait réglé pour que le club stéphanois soit racheté par un investisseur américain, qui a préféré jouer la discrétion, et voir l’affaire être gérée par l’ancien président de l’AS Monaco, Jérôme de Bontin. Ce dernier aurait joué le rôle de mandataire dans la transaction. Cependant, la vente du club ne pourrait pas devenir officielle avant le 15 juin, pour « des raison comptables et légales ».

L’Equipe croit cependant savoir que la transaction se négocierait autour des 40 à 50 millions d’€, et que Roland Romeyer (72 ans) se retirera complètement du club si l’affaire est confirmée, au contraire de Bernard Caïazzo, qui resterait représentant de l’ASSE auprès des instances, à la Ligue. Ce-dernier aurait, en tout cas, assuré à Jean-Louis Gasset, qu’il pouvait rester jusqu’à la fin de son contrat (juin 2019), s’il le désirait. Une info que n’a pas confirmé le principal intéressé. Gasset se contentant d’un « la situation était flou, c’est encore plus flou ».

 

Un projet à la Red Bull ?

Quoi qu’il en soit, le nouveau projet pourrait ressembler à celui développer par Red Bull (mais peut-être avec des montants inférieurs) dans les clubs de New York, Salzbourg ou encore Leipzig. À savoir un club désigné comme tête de pont, qui serait alimenté en jeunes talents, venus de clubs partenaires. Jérôme de Bontin, agissant ainsi en président délégué au sein d’un organigramme dans lequel resterait Frédéric Paquet (actuel directeur général) en tant que directeur en charge de l’administratif.

 

Pour le reste, beaucoup de spéculations circulent sur l’identité des hommes qui composeront cette nouvelle équipe dirigeante. On devrait en savoir davantage dans la semaine, avec une communication du club, qui reste muet, depuis l’émergence de cette info.

Roland Romeyer et Bernard Caiazzo à l'issue du conseil de surveillance du 15 décembre 2017

Journaliste