ASSE-RENNES : on était bien loin du 7ème ciel

Les Verts congratulent Gabriel Silva après son but égalisateur contre Rennes à l'aller. Crédit photo : asse.fr

Pour cette 7è journée de Ligue 1, Stéphanois et Rennais se sont neutralisés 2 partout, ce dimanche après-midi à Geoffroy Guichard. Un nul qui n’arrange personne mais qui s’est surtout décidé sur des faits de match. Globalement on est encore loin des espoirs mis en Oscar Garcia.

Première mi temps au bout de l’ennui

Personne n’aurait parié sur un 5-2-3, ou un 3-4-3 (selon la vision qu’on veut donner à cette compo) en début de match et les Verts ont traîné ce schéma tactique comme un boulet. Début de rencontre très timide pour les Verts où le seul relief était l’avertissement après 3′ d’Assane Diousse. Stéphanois et Rennais se neutralisaient au milieu de terrain sans ne rien tenter vraiment. Et mise à part deux frappes de l’extérieur de la surface de Bamba, on avait absolument rien à se mettre sous la dent. Jusqu’aux deux faits de matchs qui permettaient de voir deux buts avant de retourner aux vestiaires. D’abord quand Selnaes offrait l’ouverture du score à Bourigeaud, avec une perte de balle à l’entrée de la surface (41′, 0-1). Puis sur un corner vert, Perrin remettait dans l’axe vers Gabriel Silva, qui poussait victorieusement dans les buts (45’+2, 1-1).

Entame catastrophique et réveil tardif

Au retour des vestiaires, les Rennais obtenaient un penalty généreux, transformé par Khazri (52′, 1-2). Un coup du sort qui avait le don de piquer les Verts au vif, et leur redonnait des velléités offensives. Un sursaut d’orgueil, qui, conjugué à l’entrée en jeu de Monnet-Paquet (63′), s’avérait payant, avec le penalty obtenu par Diony et transformait par Bamba (70′, 2-2). Par la suite, KMP trouvait le poteau de Kubek et les Verts poussaient mais sans réussite en fin de match.

Avec un mois de septembre moins flamboyant que le mois d’août, ponctué par deux nuls à Geoffroy Guichard et une victoire à Dijon, les Verts restent bien accrochés à la 4è place du classement. C’est bien mais loin d’être suffisant pour tenir sur la durée, si la fluidité technique et la présence devant le but adverse ne se fait pas plus pressante dans les prochains matchs. Défi à relever donc, dès dimanche prochain, à Troyes.

Les Verts congratulent Gabriel Silva après son but égalisateur contre Rennes à l'aller. Crédit photo : asse.fr

Journaliste