Avant ASSE-Bordeaux : sur un air de revanche

crédit photo : asse.fr

Les Verts accueillent les Girondins de Bordeaux, ce dimanche après-midi, pour la 32è journée de Ligue1. Un match très important dans la perspective du sprint final vers l’Europe, contre un adversaire que les Verts n’ont plus battu depuis 2013 et qui avait ruiné les espoirs européens stéphanois l’an dernier.

L’équation du milieu de terrain

Et pour cette rencontre, Jean-Louis Gasset retrouvera la quasi intégralité de son groupe. Youssef Aït Bennasser, indisponible à Amiens, est de retour, alors que Valentin Vada (prêté par Bordeaux et non utilisable pour ce match) et Yannis Salibur (en phase de reprise avec la réserve) seront les deux seuls absents. Le coach stéphanois devra donc innover au milieu de terrain, en replaçant notamment Cabella aux côté de Mvila au milieu, pour donner une tonalité très offensive aux Verts, ou prendre le risque de faire jouer Aït Bennasser, en manque de rythme cette semaine, et qui reste sur des matchs surtout marqué par ses pertes de balles dans des secteurs cruciaux. Difficile de savoir quel système sera privilégié, mais le coach stéphanois – qui purge son dernier match de suspension – aura à coup sûr un gros challenge : battre un adversaire contre lequel il n’a jamais gagné depuis qu’il est arrivé dans le Forez (3 défaites en 3 rencontres, dont une en amical cet été à Andrézieux).

Un Bordeaux loin d’être un millésime

De leur côté, les Girondins de Bordeaux ont l’une des dernières occasions de se mêler aux débats européens de fin de saison. Avec 12 points de retard sur les Verts (5è), alors qu’il reste 21 points à distribuer, Bordeaux est pratiquement condamné à un sans faute jusqu’à la fin de saison pour espérer l’Europe. Un challenge qui ne fait pas peur à son nouvel entraîneur, Paulo Souza, débarqué le 8 mars dernier en Gironde, et qui est invaincu avec les Bordelais (3 nuls et 1 victoire) en 4 rencontres. Mais la mission girondine s’annonce compliquée, avec 4 déplacements pour les 7 derniers matchs, et surtout un match cet après-midi sans 7 joueurs, dont les deux défenseurs centraux titulaires (Pablo et Lewczuk).

 

Ce match face à Bordeaux intervient donc dans une période similaire à la saison dernière (1-3, le 6 mai 2018). Les Stéphanois, qui ont manqué l’occasion de s’envoler à la 4è place la semaine dernière, devront redresser le tir, pour assumer pleinement le statut qu’on lui confère : être européen en fin de saison.

crédit photo : asse.fr

Journaliste