Avant ASSE-Guingamp : Reprendre la marche en avant

Crédit photo asse.fr

Si les Verts ne perdent plus, ils font du surplace depuis trois matchs. Et même si la priorité est de se rassurer après une première moitié de championnat ratée, on a forcément envie de voir plus haut, car cette équipe et ce public vert le méritent.

 

Le contexte

Avec sept matchs sans défaite, les Verts se sont clairement rassurés et sont désormais armés de certaines certitudes. Ils ont gagné en expérience (89 matchs européens cumulés pour les recrues), ont affiché une force de caractère qui les a fait revenir de situations compliquées sur chacun de ses sept matchs, et enfin, ils se créent de nouveau des occasions depuis qu’elle a récupéré un vrai buteur (11 buts marqués lors de cette période). En revanche, ils ont pris une fâcheuse tendance à être dans la réaction, plus que dans l’action, en remontant d’abord une situation mal embarquée contre Caen, puis en revenant à hauteur de Marseille par deux fois, de Lyon en fin de match et d’un Dijon qui subissait pourtant la loi stéphanoise.

De son côté, Guingamp est en plein doute. Equipe valeureuse et capable de fulgurances devant, les Bretons n’ont plus gagné depuis cinq rencontres. Ils viennent même d’enchaîner eux matchs en prenant huit buts, dont cinq à domicile contre Nice. Une période trouble, qui les a fait dégringoler de la 7è à la 13è place, sans savoir encore où s’arrêtera la chute. Mais attention à cette équipe, emmenée par le combattant Antoine Kombouaré, qui avait preuve, elle aussi de caractère, et de malice pour renverser l’ASS au match aller, lorsque les Stéphanois étaient au plus bas de la crise (2-1, le 20 décembre 2017).

 

Le joueur à surveiller

Jimmy Briand. Avec six buts et deux passes décisives depuis le début de la saison, on ne peut pas dire que l’on soit en face de stats impressionnantes, mais l’attaquant de 32 ans est LA caution expérience de l’En Avant. Surtout, l’ancien lyonnais aime châtier les Verts. Ils l’avaient notamment fait un soir de novembre 2013 dans un Derby remporté par le voisin à la dernière secondes. L’avait réitérer le 12 mars 2016, en marquant puis en dessinant « OL » avec ses doigts pour célébrer le but. Et même lors de la dernière confrontation à Roudourou, le 20 décembre dernier, en condamnant la bande à Jessy Moulin, en toute fin de partie.

 

La stat’ des ASSE-EAG

Si les Verts n’ont jamais perdu face à Guingamp, à Geoffroy Guichard, en sept confrontation depuis 1995 (5 victoires et 2 nuls), l’En Avant a marqué un souvenir douloureux dans la mémoire des supporters. Le 19 mai 2001, l’ASS se bat pour sa survie en 1ère division, et reçoit des Guingampais qui ont brillé pour leur retour dans l’Elite (9è). Les Verts ont absolument besoin d’une victoire, et de faire des calculs sur les autres terrains, pour s’en sortir. Et au terme d’une première mi-temps dominée, Papa Sarr ouvre la marque d’une frappe à l’entrée de la surface à juste avant le retour aux vestiaires. Mais Tasfaout (de la tête) égalise à la 50′. Et à la 81′, Laurent Huard redonne l’espoir à tout un stade en se montrant opportuniste dans la surface. Et pourtant, les Verts plongeront dans les arrêts de jeu, avec un but plein de chance et de réussite de Florent Malouda.

 

Les conférences de presse d’avant #ASSEEAG de Jean-Louis Gasset et Stéphane Ruffier :

Les Verts ont été devancés dans tous les domaines ce soir, et surtout à la 93 minutes de jeu à Guingamp

Journaliste