Avant ASSE-Rennes : les Verts ont droit à un nouveau test

Slide_Rennes

Vaincus lors du premier affrontement contre un candidat déclaré à l’Europe, sur le terrain de Lille, il y a 15 jours, les Verts ont de nouveau l’occasion de se confronter à un adversaire du même calibre ce dimanche après-midi. Avec cette fois l’ambition de gagner.

Retour d’un Debuchy décisif

Jean-Louis Gasset redoutait que « la semaine thalasso » avant Lille ait des conséquences, cela n’avait pas manqué avec une défaite sans appel, 3-1, et le manque de jambe criant des Verts face aux feux-follet Bamba et Pépé. Cette fois, les partenaires de Neven Subotic ont eu 15 jours et une trêve internationale pour accueillir des Rennais, peu en verve depuis le début du championnat (11è, avec 11 points). Le défenseur serbe a donc profité de cet intermède pour se refaire physiquement, indiquant en conférence de presse, qu’il « aimait ses périodes du championnat, car elles permettent de travailler dur physiquement ». Car les deux défenseurs centraux stéphanois seront particulièrement scrutés, eux qui n’ont pas convaincus depuis le début de saison, par une certaine lenteur. Un constat que Jean-Louis Gasset trouve assez dur, reconnaissant que Perrin et consors étaient en dessous de leur niveau contre Lille, mais que les joueurs d’expérience étaient précieux dans l’expérience et l’accompagnement qu’ils peuvent avoir auprès des jeunes. Mais surtout, après 3 matchs sans pouvoir compter sur lui, le coach stéphanois est ravi de retrouver Mathieu Debuchy : un joueur avec lequel « Saint-Étienne n’a pas perdu et n’a pris que deux buts« . Espérons que cette défense donne son plein potentiel, face à une équipe qui tentera forcément de la faire vaciller.

Des Bretons largement renforcés

Le Stade Rennais a en effet densifier son milieu et donné un coup de boost à son attaque, avec les arrivées conjuguées de Clément Grenier, Mbaye Niang et surtout Hatem Ben Arfa. Et avec un tel bouleversement, les Bretons ont mis un peu de temps à trouver leurs marques, mais il semble qu’ils aient quelques repères désormais. Notamment au vu de leur précieuse victoire 1-2 à Monaco, il y a 15 jours. Ben Arfa a notamment inscrit un but magnifique et donné une passe décisive. Il faudra donc museler l’artiste, encore souvent soliste, Ben Arfa, qui avait fait tant de misère aux Verts dans le Chaudron, un soir de septembre 2015, avec l’OGC Nice (1-4, avec doublé de BenArfa). Il faudra aussi trouver les solutions pour faire tomber un adversaire breton, qui n’a plus perdu dans le Chaudron depuis 6 ans.

Les Verts ont donc tout à gagner en cas de succès, puisqu’ils monteraient potentiellement sur le podium. Mais surtout, ils se rassureraient sur leur véritable niveau dans une course à l’Europe où tous les points compteront en fin de saison.

ASSE – Rennes, c’est dès 16h45 sur Activ.

Journaliste