Avant MHSC-ASSE : l’émotion à la Mosson

Les Verts devront se hisser encore un niveau au-dessus pour prendre le meilleur à La Mosson. Crédit photo : asse.fr

Les Verts se déplacent à Montpellier ce soir, dans un contexte particulier, à plus d’un titre : le sprint pour l’Europe est plus que jamais lancé avec une dernière confrontation face à un concurrent direct. Mais c’est surtout par l’afflux d’anciens montpellierains dans l’effectif stéphanois que ce rendez-vous prend un tout autre relief.

Deux défaites de suite pour MHSC

Les Verts se présentent presque en leaders dans l’Hérault ce soir. Forts de leur 12 matchs sans défaites – série en cours – ils restent aussi sur deux dernières victoires étriquées, certes, mais bien effectives. Et ce qui s’apparente parfois à « la chance du champion » pourrait bien porter ses fruits en fin de saison. Surtout, les hommes de Jean-Louis Gasset ont fait preuve de sang-froid et de patience, à Strasbourg (0-1) et contre Troyes (2-1), qui pourraient leur être d’une grande utilité au moment d’affronter la deuxième meilleure défense de France, derrière le PSG, avec seulement 30 buts encaissés. Mais les Pailladins ne sont pas forcément prophètes en leur pays, n’affichant que le 13ème bilan avec 5 victoires, 8 nuls et 4 défaites. Seulement, aucun membre du Top 4 n’est venu s’imposer à la Mosson en championnat : nul du PSG 0-0 ; nul de Marseille 1-1 ; nul de Monaco 0-0 et nul de Lyon 1-1. Et le MHSC avait battu les Verts 0-1 à l’aller, ce qui marquait le début de la descente aux enfers. Petit espoir, contre un bloc qui jouera certainement bas, le fait que Montpellier reste sur deux défaites de rang : 1-3 à domicile contre Bordeaux et 1-0 à Nice la semaine dernière. Les Héraultais qui devront se passer d’Aguilar (déchirure à la cuisse) et Roussillon (fracture du pied), deux révélations sur les couloirs cette saison.

Un hommage à Loulou Nicollin ce soir

Mais ce qui sera surtout flagrant ce soir, c’est la très grande émotion qui étreindra le coach, Jean-Louis Gasset, qui considérait « le boss » (Loulou Nicollin – disparu le 29 juin dernier) comme son oncle. Mais aussi celle de son adjoint, Ghislain Printant, avec qui ils ont sauvé le MHSC l’an dernier. Les deux hommes ont passé près de 25 ans au club, à différents postes (de joueurs à entraîneur des gardiens, entraîneur-adjoint, principal et même directeur du centre de formation). Mais dans l’effectif des Verts, il y a aussi Rémy Cabella qui reviendra pour la première fois à la Mosson depuis le décès de Louis Nicollin. Le n°10 des Verts qui, lui aussi, est longuement revenu sur sa relation avec l’ancien président du MHSC, avec qui il a connu le triomphe du titre en 2012, aux dépens du PSG qatari. À noter également qu’un hommage sera rendu à Louis Nicollin ce soir, avant le match. 40 anciens joueurs du club montpelliérain remettront les 40 maillots de Ligue1 et Ligue 2 à Laurent Nicollin, pour raviver la mémoire et l’extraordinaire collection de son père.

Le joueur à suivre : Elyès SKHIRI

Le jeune milieu franco-marocain de 22 ans a inscrit 4 buts cette saison, et tous l’ont été en 2018. Avec une moisson ces dernières semaines. Juste techniquement, efficace et toujours disponible dans l’antre-jeu, il est capable de fulgurances à l’entrée de la surface de réparation. Souvent présent en soutien lors des attaques héraultaises, il n’hésite pas à prendre sa chance aux 20-25 mètres, arrachant la toile d’araignée en lucarne, comme ce fût le cas contre Bordeaux, il y a 15 jours. Attention aussi à Giovanni Sio, auteur de 5 de ses 10 réalisations, depuis le 10 février.

Les Verts n’ont donc pas le droit à l’erreur ce soir, dans un match qui comptera bien plus que trois points. En cas de victoire, ils élimineront à coup sûr les Montpelliérains de la course à l’Europe et peut-être dépasser Nice, à la 5è place. Les Verts peuvent accrocher un 13è match sans défaite, un chiffre là aussi…particulier !

 

Les Verts devront se hisser encore un niveau au-dessus pour prendre le meilleur à La Mosson. Crédit photo : asse.fr

Journaliste