Avant Monaco-ASSE : une occasion en or

Crédit photo : asse.fr

Les Verts se déplacent à Monaco ce dimanche après-midi, avec la ferme intention de s’envoler un peu plus vers l’Europe. C’est justement à Monaco que les espoirs avaient disparu l’an dernier. Espérons que l’on aura retenu les leçons du passé.

Gare au relâchement !

Mais attention « à ne pas se la raconter » ! C’est la petite phrase répétée à plusieurs reprises par le coach, Jean-Louis Gasset, en conférence de presse d’avant-match, vendredi. Car c’est désormais le plus grand danger qui guette les Verts, à 4 matchs de la fin du championnat. Avec 4 points d’avance, et potentiellement 7 sur Marseille, en cas de succès sur le Rocher, l’ASSE a l’occasion de faire un grand pas vers l’Europe. Mais le coach connaît mieux que personne les forces de son groupe, mais aussi ses failles. Car il l’a souvent pointé du doigt, notamment en début de saison, quand les joueurs se sentent sécuriser, ils jouent « à la ba-balle » et se mettent en danger. Ce fût le cas la semaine dernière contre Toulouse, avec une grosse entame de match et deux buts marqués en moins de 10 minutes, les Verts ont relâché la proie. Et il a fallut que Ruffier arrête un penalty de Gradel (75è) pour s’éviter un dernier quart d’heure de folie. La concentration sera donc de mise, jusqu’au coup de sifflet final, car on se rappelle que c’est à la 91è minute (sur penalty) que les Monégasques avaient crucifier les derniers espoirs européens des Verts l’an dernier.

Terrain maudit depuis 2010

Autre motif d’inquiétude, les Verts n’ont plus gagné à Monaco depuis 2010 (0-2). Depuis, ils ont enchaîné 4 défaites et 1 nul et restent sur trois revers consécutifs sans le moindre but marqué à Louis II depuis décembre 2015. Des stats à pondérées cependant quand on regarde la forme actuelle des deux équipes. Les Verts viennent d’enchaîner 4 victoires et un nul (à Amiens), lors des cinq dernières rencontres, là où Monaco ne gagne plus depuis 5 matchs (3 nuls et 2 défaites). Une mauvaise passe des hommes du Rocher, qui fait remonter les affres de la descente, puisque les Monégasques ne possèdent plus que 3 points d’avance sur Caen (barragiste).

Dès lors, dans quel état seront les Monégasques ? Peu importe finalement, car les Verts ne maîtrisent réellement que leur propre forme. Alors messieurs, sachez conquérir le Rocher, pour revenir, princiers, fêter l’Europe dès le week-end prochain dans le Chaudron !

Crédit photo : asse.fr

Journaliste