Avant Montpellier – ASSE : ne pas se faire couper les ailes à la Mosson

Les Verts devront se hisser encore un niveau au-dessus pour prendre le meilleur à La Mosson. Crédit photo : asse.fr

Les Verts se déplacent pour la deuxième fois, en trois journées, demain soir à Montpellier. Un match qui s’annonce difficile face à une équipe réputée pour sa solidité défensive, mais qui permettra aussi de mesurer la justesse quantitative de l’effectif stéphanois. De bonne augure à 6 jours de la fin du mercato ?

13 pros seulement seront opérationnels

Le coach, Jean-Louis Gasset, le sait et le répète à l’envie : aussi talentueux que soit son groupe, il reste beaucoup trop maigre quantitativement parlant, et les derniers jours du Maercato devront voir un effort des dirigeants pour attirer 1 ou 2 autres joueurs (idéalement sur les ailes). Car à la veille du déplacement dans l’Hérault, seulement 13 pros sont sur le pont, après la suspension de Subotic (2 matchs, dont 1 avec sursis) et la blessure de Romain Hamouma (mollet). Le retour à la compétition de Béric arrive donc à point nommé pour composer un onze de départ expérimenté et deux remplaçants du même calibre (Moulin et probablement Béric). Pour le reste, ce seront de nouveau des jeunes, et malgré toute la bonne volonté et l’insouciance dont ils font preuve, il ne pourront pas toujours se muer en sauveur, comme Maktar Gueye (blessé au pied) a pu le faire à Strasbourg la semaine dernière. C’est donc conquérant et prêt à aller au combat que le groupe stéphanois devra se présenter sur le terrain de La Mosson, pour poursuivre la spirale négative du MHSC, qui n’a plus gagné à domicile depuis le 3 février dernier (4 nuls et 4 défaites – dont la dernière contre Dijon, en ouverture du championnat).

Une ligne d’attaque new look

Mais attention toutefois à cette formation pailladine, qui a recruté malin à l’intersaison. Elle a totalement recomposé son attaque (arrivées de Laborde et Delort), tout en attirant un feu follet pour leur distiller des ballons, en la personne de Florent Mollet (auteur de 7 buts et 1 passe décisive l’an dernier à Metz). Et si la solidarité et le respect des consignes ont permis de l’emporter à Amiens (1-2) le week-end dernier, les Montpelliérains restent aussi gonflés de certitudes derrière, avec le trio de vieux bricards Hilton-Mendes-Congré devant Lemoine, qui avait été la deuxième meilleure défense du championnat l’an dernier (33 buts encaissés seulement). Et après des matchs amicaux en dent de scie (2 victoires / 2 nuls / 1 défaites) et un début de championnat sur le même rythme (1 défaite, 1 victoire), il y a fort à parier que les montpelliérains voudront se racheter de la défaite de la saison dernière (0-1 pour les Verts), dans une rencontre qu’ils avaient pourtant dominé.

 

L’équation ne semble donc pas évidente pour le coach Gasset – qui aura en plus l’inconvénient de l’émotion de revenir chez lui – mais elle n’est pas impossible. À condition de ne pas tronquer la partie, et rester à 11 jusqu’au bout cette fois.

Les Verts devront se hisser encore un niveau au-dessus pour prendre le meilleur à La Mosson. Crédit photo : asse.fr

Journaliste