Avant Strasbourg – ASSE : le carrefour de l’Europe

Photo DR / Strasbourg / ASSE

Les Verts se déplacent en Alsace ce samedi soir. Et après la très belle prestation face à Paris (1-1), il faudra bien évidemment confirmer que ce résultat était avant tout dû au talent des joueurs de Jean-Louis Gasset. Eux qui restent sur une impressionnante série et ont l’Europe en ligne de mire.

 

Le contexte

5 victoires, 5 nuls – 17 buts marqués et 8 encaissés, c’est le bilan très prolifique des Verts depuis le 27 janvier et une 23è journée renversante face à Caen, à domicile (2-1). Depuis, la bande à Perrin n’a plus connu la défaite et peut s’enorgueillir d’avoir pourtant rencontré 3 des 4 ténors de la Ligue 1 (2-2 à domicile contre l’OM ; 1-1 à Lyon et 1-1 à domicile contre le PSG – en menant jusqu’à la dernière seconde). Des prestations de haut vol, une force mentale mainte fois prouvée et surtout la crainte inspirée chez l’adversaire, qui chaque semaine rappelle que les Verts ne sont plus les mêmes aujourd’hui qu’il y a encore 4 mois. Une formation qui s’est considérablement renforcée, un groupe devenu « joueur » comme le soulignait le coach dans cette conférence de presse d’avant Strasbourg, et qu’il ne veut surtout pas « freiner ». Quitte à prendre le risque de ne pas gagner, comme ce fût le cas contre Dijon à domicile (2-2) ; à Rennes (1-1) ou encore la semaine dernière face à Paris. Et si quand on ne gagne pas il ne faut surtout pas perdre, on risquera aussi de regretter quelques points perdus en route en fin de saison.

Il faudra donc savoir être solides, combatifs et cohérents ce soir à la Meinau, face à des Strasbourgeois, qui certes sont 16è, à 5 points du barragiste, mais semble quand même disposé d’un petit matelas d’avance et ne pas être forcément concerné par la peur de la relégation. Et attention d’ailleurs à cette équipe de Strasbourg qui, certes a perdu 1/3 de ses matchs à domicile en 2018 (3 défaites en 9 rencontres), mais est plutôt solide devant son public. Et surtout restera comme la première formation à avoir fait tomber le PSG cette saison (2-1, le 2 décembre 2017).

 

Le joueur à suivre

Stéphane Bahoken : l’attaquant formé à Nice, a inscrit 4 de ses 6 buts cette saison, lors des 10 derniers matchs. Actif et de plus en plus expérimenté, ce n’est pourtant pas le plus impressionnant balle au pied. Et pourtant il fait souvent preuve d’un sang-froid diabolique. C’est d’ailleurs lui qui avait ouvert la marque, le 25 octobre dernier lors du 1/16è de finale de Coupe de la Ligue, perdu en Alsace (1-1 – 5tàb4). Il était ensuite entré en cours de jeu, un mois plus tard, lors du match nul 2-2, obtenu à Geoffroy Guichard, en championnat.

 

La stat de ce Strasbourg-ASSE

Les Verts n’ont que 3 points de retard sur les temps de passage par rapport à la saison dernière. Avant cette 33è journée, ils comptent 43 points, contre 46 en avril 2017. Ils avaient terminé la saison à 50 points, sans qualif’ pour l’Europe, mais avec une démotivation complète lors des quatre derniers matchs de championnat (4 défaites). Et même si on peut encore préjuger du classement final et de la place à laquelle l’ASSE se classera, il y a fort à parier que les hommes de Jean-Louis Gasset, avec la force et le mental qui sont les leurs, parviendront à dépasser les 50 points et jouer crânement leurs chances pour l’Europe. Car ce groupe n’est pas là pour parlementer, mais bel et bien pour se forger un rêve européen d’ici la fin de saison.

 

Strasbourg-ASSE, une rencontre à vivre en direct et en intégralité sur Activ, dès 19h45, pour l’avant-match.

 

Photo DR / Strasbourg / ASSE

Journaliste