Basket : battue au Mans (74-66), la Chorale est en ProB

Photo Georges Burellier

La Chorale de Roanne est en ProB ! Sa défaite samedi soir au Mans (74-66) lors de l’avant dernière journée de ProA a hypothéqué ses dernières chances de maintien. Les basketteurs roannais ont pourtant longtemps mené au score, mais ils ont totalement lâché dans le money time, avec une avalanche de pertes de balle sanctionnée par un 13-2 fatal. Une désillusion pour le club roannais, qui visait une qualification en playoffs en début de saison. Champion de France en 2007, la Chorale avait pris part aux playoffs ces huit dernières années. Le club retrouve la ProB douze ans après l’avoir quitté.

Un échec aux responsabilités partagées

A qui la faute ? La question se pose évidemment, tant personne n’avait anticipé cet exercice compliqué, alors les hommes de Luka Pavicevic s’étaient classés cinquièmes la saison dernière avec les mêmes joueurs cadres français. La baisse de budget due au retrait de la présidence d’Emmanuel Brochot n’est pas évidemment pas étrangère à cette chute brutale, tout comme le recrutement raté. Les trois Américains arrivés l’été dernier (Thomas, Hagins et Lyons) ont été coupés lors de la première moitié de saison, tandis que ceux arrivés en cours d’exercice (English, Morley) n’ont pas eu le rendement espéré. Les joueurs français ne sont pas exempts de tous reproches, eux dont le rendement a baissé d’une saison à l’autre (4 points de moins par match pour Amagou et Gradit). Le coach monténégrin, arrivé en fin de présaison après sa participation à l’EuroBasket avec sa sélection, est également pointé du doigt pour le manque de souplesse de sa méthode. Sa philosophie de jeu défensive, en plus de rebuter les supporters roannais, n’a pas porté ses fruits, malgré des matchs accrochés jusqu’au bout même contre les équipes de tête. La Chorale a trop souvent baissé pavillon dans les fins de match, ce qui s’est traduit par aucune victoire à l’extérieur. La défaite au Mans samedi soir en est une nouvelle illustration…

Quelle Chorale en ProB ?

Cette descente en ProB devrait s’accompagner de nombreux mouvements au sein du club roannais. Même s’il lui reste deux années de contrat, personne n’imagine Luka Pavicevic rester la saison prochaine, lui dont le salaire (12 000 € mensuels) ne correspond pas à celui d’un coach de ProB. Les dirigeants songent à un entraîneur connaissant la division, à l’instar de Laurent Pluvy (ex-Saint-Vallier), Sylvain Lauthié (ex-Boulazac) ou Antoine Michon (Aix-Maurienne). Même problématique pour les joueurs français, dont les émoluments sont ceux d’un club de haut de tableau de ProA. Pour le jeune Damien Inglis, la Chorale envisage un prêt dans l’élite, à moins qu’il ne soit drafté en NBA dès cet été. Avec un budget à la baisse (2,5 à 2,8 millions d’euros), la Chorale va construire l’effectif différemment, en misant sur deux à trois joueurs majeurs (le nombre d’Américains autorisés est de trois en ProB) et en limitant le nombre de contrats professionnels à huit. Guerschon Yabusele (18 ans, 2 m), le leader des Espoirs, en fera partie. Peut-être partagera-t-il le poste 4 avec Marc Salyers (35 ans, 2,06 m) ? Actuellement à Orchies en ProB, l’Américain – qui a porté le club vers le doublé en 2007 – a toujours clamé son désir de terminer sa carrière à Roanne…

Les réactions

Photo Georges Burellier

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne