Bombardements du 26 mai 1944 : la ville de Saint-Etienne se souvient

IMG_6723

La ville de Saint-Etienne se souvient. Il y a 75 ans jour pour jour, la ville était bombardée par les Américains dans l’objectif de ralentir les Allemands dans leur avancée. Les Stéphanois en paieront un lourd tribut.

950 morts, 1.500 blessés et 20.000 sinistrés

Nous sommes à quelques jours du débarquement sur les plages de Normandie ce 26 mai 1944. Au total, 176 bombardiers US, des B-17, pilonnent près de 1.500 fois la capitale ligérienne pendant 20 minutes. Le bilan sera lourd. Plus de 950 morts, plus de 1500 blessés et près de 20.000 sinistrés. De ce jour sombre de l’histoire de Saint-Etienne, on trouve aujourd’hui des récits glaçants comme celui d’Aline.

Ce jour-là, elle n’avait pas classe. Son père était au travail, à la mine au Puits-Couriot. Et cette Stéphanoise raconte : « Combien de temps cela a duré, je n’en ai aucune idée. Au bout d’un certain temps – un quart d’heure, peut-être une heure, ou deux ?, la notion du temps avait complètement disparu – le jour est enfin revenu. Lorsque les ténèbres ont laissé place à la lumière, j’ai découvert un champ de ruines. ». Il y a 75 ans, 24 élèves et 8 enseignants etaient tués dans l’école Tardy où une plaque commémorative rappelle ce triste jour du 26 mai 1944.

Les quartiers de Tardy, du Soleil, de Chateaucreux et St François avaient été les plus touchés par ces bombardements américains. Plusieurs cérémonies ont lieu ce lundi pour ne pas oublier.

Rédacteur en chef
Infos matinée