Borde Matin à Roche-la-Molière : comment le stockage des déchets permet de chauffer des maisons ?

borde-matin

C’est un endroit qui réserve bien des surprises… Borde Matin, le centre de stockage de Roche-la-Molière traite chaque année 300 000 tonnes de déchets non recyclable. Pelure de banane, mégots de cigarettes ou chewing-gum… bref, les poubelles des habitants du sud de la Loire terminent leur parcours sur ce site, géré par Suez. Que deviennent-elles ? Quelle énergie est produite sur place ? Pourquoi des rapaces sont-elles présentes ?

Production de biogaz

Le compactage et la fermentation des déchets permettent la production de gaz. Il est collecté grâce à 340 puits installés sur 14 km. Le biogaz valorisé est ensuite transformé en deux énergies : l’électricité (EDF) et la chaleur. Cette chaleur est consommée par la ville de Firminy, ses habitants et l’hôpital. C’est l’équivalent de la consommation de chauffage de 5 000 habitants. Explication du responsable Marcel Cerdan.

Rapaces, faisans, piverts…

Il suffit de lever les yeux dans le ciel rouchon pour apercevoir quelques rapaces, des milans royaux dont l’envergure peut avoisiner deux mètres. L’espèce protégée trouve refuge sur le site tout comme les chevreuils, faisans, hérons ou piverts. Pourquoi ? Sur les 70 hectares (l’équivalent de 80 terrains de football), seuls 3 000 m2 sont exploités pour le traitement des déchets. La biodiversité est l’une des missions du site en partenariat avec la Frapna et Ligue pour la Protection des Oiseaux.

Borde Matin propose sa journée portes ouvertes ce samedi 15 octobre de 10h à 16h (deux visites par heure) : 04.77.90.70.09

 

 

Journaliste