Collomb : « si A45 il y a, elle ne peut pas arriver au pont de Pierre-Bénite »

le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb / Photo DR

L’A45 s’est invitée ce lundi après-midi au conseil municipal de Lyon. Gérard Collomb n’a jamais caché sa frilosité sur le projet d’une nouvelle autoroute entre Saint-Etienne et Lyon. Une position qu’il maintient. Et si le sénateur-maire (PS) de la capitale régionale est frileux, c’est parce qu’il regarde avant tout les conséquences qu’aurait cette nouvelle infrastructure sur la circulation aux portes de Lyon, déjà saturée.

Si l’A45 arrive, comme le prévoit le tracé proposé, sur le pont de Pierre-Bénite, ce serait « une catastrophe » dit Gérard Collomb qui a fait intervenir au conseil municipal un expert en la matière, schémas, études et photos à l’appui. Ecoutez cet extrait du conseil municipal lyonnais

L’A45, telle qu’elle présentée aujourd’hui, engendrerait le passage de plus de 25.000 véhicules jour supplémentaires au pont de Pierre-Bénite.

Gérard Collomb met par ailleurs en avant un chiffre : une mise aux normes de l’actuelle A47 et la fin du grand contournement Est de Lyon coûteraient 500 Millions d’Euros, soit presque trois fois moins que la construction de l’A45.

 

La portion A6-A7 déclassée avant l’été ?

Le maire de Lyon Gérard Collomb attend par ailleurs une décision du ministère des Transports d’ici le 1er mai sur le déclassement de la portion A6-A7 qui traverse la ville de Lyon du nord au sud. Le président de la métropole lyonnaise souhaite transformer cet axe en boulevard urbain.

 

le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb / Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée