Coupe de France : l’ASF crée l’exploit, l’ASSE assure

La joie du buteur d'Andrézieux, Bryan Ngwabije. 
crédit photo : JEFF PACHOUD / AFP

Les 32è de finale de Coupe de France ont réussi ce dimanche après-midi aux deux clubs foréziens engagés. Si l’ASSE a assuré l’essentiel en l’emportant facilement 0-6 sur la pelouse du Strasbourg Olympique, l’ASF Andrézieux a offert un très beau cadeau à Geoffroy Guichard en matant l’OM 2-0.

L’ASF presque facile contre l’OM

Andrézieux-Bouthéon a créé le plus bel exploit de l’après-midi. Face des marseillais encore sonné par leur fin d’année 2018 catastrophique (6 matchs sans succès depuis le 25 novembre), les Foréziens ont marqué à des moments clés. D’abord sur un corner de Pereira-Lage, Ngwabije catapultait le ballon au fond des filets de Mandanda (1-0, 16′). Les rouges ployaient l’échine face aux attaques incessantes marseillaises, mais ne rompaient pas. Les olympiens revenaient même aux vestiaires avec 78% de possessions de balle, infructueuses. La deuxième mi-temps s’apparentait à une attaque-défense, jusqu’à ce que Florian Milla ruinent les espoirs marseillais. Sur un centre du remuant Desmartin, Milla reprenait en renard au deuxième poteau et crucifiait un Mandanda laissé seul toute la partie par ses défenseurs (2-0, 82′). L’ASF écrit la plus belle page de son histoire, en sortant un prétendant aux places européennes et seront donc au rendez-vous des 16è, pour la deuxième fois de leur histoire.

Les Verts tranquilles en Alsace

Dans l’autre rencontre de l’après-midi, l’AS Saint-Etienne a facilement disposé d’une équipe logée six divisions en-dessous. Le Strasbourg Olympique a fait figure de sparring partner, pour ces 32è de finale de Coupe de France. Cela a débuté très rapidement pour les partenaires de Rémy Cabella, qui profitait d’un rebond sur le poteau pour ouvrir le score (0-1, 2′). Le capitaine Loïc Perrin doublait la mise rapidement sur une tête smatchée sur corner (0-2, 8′). Le festival reprenait en seconde période, avec une troisième supersonique, marqué après seulement 39 secondes, par l’intermédiaire de Khazri, bien servi par Polomat (0-3, 45′). Un dixième but qui fait de cet exercice 2018/2019, le meilleur en carrière pour Wahbi Khazri. Diony y allait lui aussi de son petit but juste avant l’heure de jeu, après avoir touché deux fois le poteau en première mi-temps (0-4, 56′). Kenny Rocha-Santos marquait également à 10 minutes de la fin sur une percée de Khazri, conclu par sa troisième passe décisive de la soirée (0-5, 82′). Puis Cabella scellait le score, profitant d’une erreur de relance et d’incompréhension dans la défense strasbourgeoise (0-6, 85′).

Le tirage au sort des 1/16è, ce sera donc ce lundi soir, et pourquoi ne pas retrouver un duel 100% foréziens fin janvier ? L’aventure continue en tout cas.

La joie du buteur d'Andrézieux, Bryan Ngwabije. crédit photo : JEFF PACHOUD / AFP

Journaliste