De Marseille à Lyon, en passant par Angers : le mois de février de l’ASSE

Crédit photo : Activ Radio

Les Verts ont donc signé une belle (et importante) victoire samedi soir à Amiens (2-0) lors de la 24ème journée de Ligue 1… Quatre mois et demi que les Stéphanois ne l’avaient plus emporté loin de leur base et surtout, une victoire qui permet de tutoyer la première partie de tableau (ils sont 12èmes à 3 points de la 8ème place). Mais peuvent-ils rêver plus haut au cours de ce mois de février chargé, ?

Un seul match à la maison

C’est un mois dantesque qui s’annonce, et les deux victoires de rang face à Caen et Amiens ne sont pas de trop pour l’aborder. Rendez-vous compte, sur les 4 matchs, 3 se disputent à l’extérieur… Et surtout, toutes ces rencontres ont un enjeu : comptable ou symbolique ! Comptable d’abord, avec les déplacements à Amiens et Angers, deux concurrents directs au maintien. Le premier virage a été abordé sans difficulté, et même autorité… Pour ce qui est du second, il faudra aller dompter soi-même la douceur angevine, le 17 février prochain.

Deux matchs contre deux équipes du « big four » (dont le Derby !)

La symbolique, démarre, elle, dès vendredi, avec la réception de l’Olympique de Marseille, l’un des meilleurs ennemis des Verts… Pour le seul match du mois à Geoffroy Guichard, l’ASSE va affronter une équipe en pleine bourre, mais qui sera peut-être émoussée de son déplacement à Bourg-en-Bresse ce mardi en Coupe de France. Et cerise sur le gâteau, février se terminera (le 25) au Parc OL, pour une revanche de la claque reçue au match aller.

Mais gare, la saison dernière, c’est justement en février que l’AS Saint-Etienne avait gâché sa fin de saison. Après avoir battu Lyon 2-0, les Verts avaient connu trois défaites dévastatrices…

Par Anthony Verpillon

Crédit photo : Activ Radio

Rédacteur en chef
Infos matinée