Dégradations à Saint-Etienne : les élus locaux de tous bords politique unis ce dimanche

Le magasin de l'opticien Atol a été pillé à Saint-Etienne ce samedi 8 décembre.
crédit photo : activradio.com

La ville de Saint-Etienne panse les stigmates des violences urbaines commises hier, par environ 200 casseurs. Cinquante ont été placés en garde à vue. Ils ont profité de la manifestation et l’acte 4 des gilets jaunes ce samedi 8 décembre, pour saccager du mobilier urbain notamment. 10 membres des forces de l’ordre ont été blessés. Une voiture de la police municipale a été incendiée dans une rue adjacente à la Place Jean-Jaurès. 7 vitrines du centre-ville ont été endommagées et 4 magasins pillés, parmi lesquels les opticiens Atol, la boutique Orange, celle de Free et une bijouterie.

Les élus locaux pointent la responsabilité de l’Etat. Europe-Ecologie-Les-Verts celle des gilets jaunes.

Des faits largement condamnés par les élus locaux, tous bords confondus. Le premier à s’en émouvoir a été le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, dès hier soir. Il s’élève notamment contre le Président de la République et le Ministre de l’Intérieur, coupables selon lui, d’avoir mal réparti les effectifs des forces de l’ordre, en accentuant la sécurité à Paris et Lyon. Le groupe d’opposition Nouvelle Gauche, apporte d’ailleurs son soutien à Gaël Perdriau, pour dénoncer la responsabilité de l’Etat dans ces débordements.

Le Président du Conseil Départemental de Loire, Georges Ziegler a apporté son soutien aux commerçants du centre-ville. Alors que pour le groupe Europe-Ecologie-Les-Verts à St Etienne, la violence doit cesser. Et les écologistes pointent la responsabilité des gilets jaunes, de ne pas avoir déclaré leur manifestation et donc ne pas avoir organiser de service d’ordre. Pour le Modem, enfin, le silence du Président de la République devient assourdissant et pour le groupe centriste, « Il est urgent non plus de réagir mais d’agir. » Seul La République En Marche n’a pas réagi ce dimanche.

Mobilisation plus calme hier à Roanne, avec 500 personnes dans les rues entre la manif des Gilets Jaunes et celle pour le climat. Mais des dégradations ont été constatées sur la sous-préfecture avec des jets de peintures sur la façade. Le sous-préfet de Roanne, Christian Abrard a donc déposé plainte ce dimanche.

 

Les différents communiqués des groupes politiques à Saint-Etienne. Dans l’ordre : Gaël Perdriau (maire de Saint-Etienne) ; le groupe d’opposition Nouvelle Gauche à Saint-Etienne ; le député PS Régis Juanico ; le Département de la Loire ; le groupe Europe-Ecologie-Les-Verts à Saint-Etienne, et le MODEM à Saint-Etienne.

0912 communiqué 1 perdriau

0912 communiqué 2 perdriau

0912 communiqué Nouvelle Gauche Sainté

0912 communiqué Juanico

0912 communiqué département Loire

0912 communiqué EELV Saint-Etienne

0912 communiqué MODEM Saint-Etienne

Le magasin de l'opticien Atol a été pillé à Saint-Etienne ce samedi 8 décembre. crédit photo : activradio.com

Journaliste