Départementales : la droite ligérienne n’appelle pas à faire barrage au Front National

elections

Au second tour, dimanche prochain, le parti de Marine Le Pen sera présent dans 18 cantons sur 21 dans la Loire. A savoir, Andrézieux-Bouthéon, Feurs, Firminy, Saint-Just-Saint-Rambert, Le Pilat, Saint-Chamond, Montbrison, Sorbiers, Rive-de-Gier, Boën-sur-Lignon, Le Coteau, Renaison, Roanne 1, Roanne 2, Charlieu, Saint-Etienne 3, Saint-Etienne 5 et Saint-Etienne 6. Il y aura des triangulaires, du duels droite – FN mais aussi gauche – FN comme par exemple dans le canton de Saint-Etienne 5 où la droite et le centre sont éliminés. Dans ce canton, le socialiste Régis Juanico est qualifié pour le second tour et il appelle l’UMP et l’UDI à se prononcer clairement contre le Front National.

De leur côté, les leaders de la droite dans le département ne veulent pas entendre parler de Front Républicain. On ne donne aucune consigne de vote à l’image de Dino Cinieri, le patron de l’UMP dans la Loire

Même son de cloche pour Bernard Bonne, le président sortant du Conseil Général, en adéquation avec la ligne définie par l’UMP

photo Activ Radio

Rédacteur en chef
Infos matinée