Départementales : les enjeux du second tour dans la Loire

Crédit photo : ACTIV RADIO 
Des panneaux électoraux à Saint-Etienne

9 triangulaires, 12 duels… Voilà ce qui nous attend dimanche pour ce second tour des départementales dans la Loire. Le Front National, premier parti du département depuis dimanche, est présent dans 18 cantons, mais il sera très difficile pour lui d’en gagner un, faute d’allier, même si Sophie Robert, la secrétaire départementale du FN, imagine une victoire dans 4 cantons : Andrézieux, Rive de Gier, mais aussi deux cantons de Saint-Etienne où le parti de Marine Le Pen est opposé à la gauche.

La droite en danger à Saint-Etienne 3

A Saint-Etienne, il y a du suspense dans le canton 16, secteur 3, où Pierrick Courbon et Arlette Bernard pour le PS sont arrivés en tête au 1er tour, devant le premier vice-président sortant du Conseil Général, l’UDI Gilles Artigues et sa binôme Annick Fay. Ils sont talonnés de près par le duo FN composé de Gabriel de Peyrecave et Raphaëlle Jeanson. Une défaite de Gilles Artigues constituerait un revers pour Gaël Perdriau un an après avoir été élu maire de Saint-Etienne.
Dans le Pilat, il ne devrait pas y avoir de surprise : le président sortant du Conseil Général Bernard Bonne devrait être réélu sans trop de problème. Enfin, dans le Roannais, la droite est en mesure de l’emporter pour la première fois dans tous les cantons.

Dimanche, la rédaction d’ACTIV vous propose une grande soirée électorale en direct de la Préfecture de la Loire, dès 19h45.

photo Activ Radio

 

Crédit photo : ACTIV RADIO Des panneaux électoraux à Saint-Etienne

Rédacteur en chef
Infos matinée