Derby : Les Verts doivent remédier à 4 ans de disette à Lyon

Mathieu Debuchy a sauvé les Verts en fin de match. crédit photo : asse.fr

Le grand soir arrive ! Si certains gilets jaunes voudraient hurler cet hymne, ce sont bien les Verts qui devront y souscire ce vendredi soir, du côté du Groupama Stadium. Le 117è derby c’est dans quelques heures, et c’est un tout un peuple qui trépigne pour obtenir une 44è victoire dans cette confrontation.

Des signes positifs par ci par là

Même si les supporters ont encore en tête la défaite historique de la saison dernière dans le Chaudron (0-5), cette saison pourrait alors être la bonne si l’on a un excès d’optimisme, et si l’on est adepte de trouver des signes partout. Depuis le début des années 2010, les Verts se sont imposés 2 fois à Lyon, tous les 4 ans (en 2010 pour le centième 0-1 ; en 2014 1-2). Autant dire que si vous avez fait math sup’ math spé, nous sommes en 2018, et cela nous éloigne de 4 ans du dernier succès à Lyon. Autre signe du destin, c’est Antony Gautier qui officiera au sifflet. Le même qui arbitrait lors du centième derby à Gerland…

Mais pour revenir à la réalité froide du moment, les Verts restent sur deux succès à domicile, contre Angers (4-3) et Reims (2-0). Des matchs pas toujours maîtrisés mais qui ont montré un certain réalisme qu’il faudra faire nôtre ce vendredi soir, face à une équipe habitué aux joutes européennes et qui a donc la faculté à vous tuer si vous ne vous montrez pas assez tueur.

Le meilleur ennemi de l’OL…l’OL lui même

Mais si on a coutume de dire que le Vert est la couleur de l’espoir, jouer contre l’OL cette année vous permet d’entretenir l’espoir jusqu’au bout. La bande a Génésio a perdu pas moins de 10 points toute compétition cofondue après avoir pourtant mené au score (dont deux fois en 15 jours contre les allemands d’Hoffenheim). Les Verts en avaient l’heureuse expérience en février dernier en venant arracher un point aussi miraculeux que mérité, grâce à Debuchy. Mais ne sous-estimons pas pour autant l’attaque lyonnaise, capable de se montrer redoutable, à l’image du 2-4 à Guingamp il y a 15 jours alors que les Lyonnais étaient menés jusqu’à la 63è. L’OL dispose de la troisième attaque de Ligue 1. L’une des données qui faisait notamment dire au coach Gasset que ce sont les locaux qui seront favoris dans cette partie.

Mais le fait marquant sera également l’absence du peuple Vert, déclarés personna non grata jusqu’au sommet de l’Etat, avec un arrêté d’interdiction dans le département du Rhône émis par le Ministère de l’Intérieur. Document qui faisait suite à la sanction prise par la LFP et l’arrêté de la Préfecture du Rhône. Cela fait donc 5 ans et demi que le Derby est amputé de la son meilleur pourvoyeur d’ambiance. Les supporters ligériens n’ont jamais vu le Groupama Stadium en vrai. Gageons que ce-dernier soit refroidi par une fièvre verte. Le grand soir arrive !

Mathieu Debuchy a sauvé les Verts en fin de match. crédit photo : asse.fr

Journaliste