Des chantiers éducatifs pour venir en aide aux jeunes déscolarisés à Roanne

Deux des dix-sept jeunes encadrés au sein des chantiers éducatifs, proposés par la Ville de Roanne et l'ANEF Loire. crédit photo : activradio.com

La Ville de Roanne vient en aide aux jeunes déscolarisés sur son territoire, et ça existe depuis presque 20 ans, en partenariat avec l’ANEF Loire. Le principe est d’accompagner des jeunes de 16 à 25 ans, souvent déscolarisés et en manque de repère, pour se fixer à nouveau des objectifs.

Des résultats visibles et un parcours complet auprès des familles

Cette année, c’est la remise en état de la barrière du nouveau cimetière, qui va occuper les 17 jeunes suivis, jusqu’à fin mai. Un endroit qui n’a pas été choisi au hasard, car il cache derrière le lui le respect et l’entretien du patrimoine local.

Nabila Kherkhache est éducatrice spécialisée pour l’ANEF Loire depuis 6 ans. C’est elle qui accompagne les heureux élus cette année… Mais toujours sur le principe du volontariat

À noter que 1 650 heures de chantiers sont proposés en 2018, avec un financement du chantier réparti à moitié pour la ville et l’autre partie pour le département. C’est le dispositif SESAME qui finance le portage salarial.

Deux des dix-sept jeunes encadrés au sein des chantiers éducatifs, proposés par la Ville de Roanne et l'ANEF Loire. crédit photo : activradio.com

Journaliste