Des policiers en renfort à Grenoble

La brigade anticriminalité de Grenoble étant au repos forcé, suite aux violences urbaines qui ont frappé la cité iséroise ces derniers jours, des policiers stéphanois sont partis en renfort à Grenoble. Des hommes de la BAC de Lyon et Marseille ont également été sollicités. Ces arrivées interviennent suite aux menaces de mort dont a fait l’objet la police grenobloise. Au total, une vingtaine de fonctionnaires ont « accepté d’aller se reposer en famille », selon la directrice départementale de la sécurité de l’Isère. Quant aux trois policiers directement impliqués dans la fusillade qui avait conduit à la mort d’un braqueur présumé le 16 juillet dans le quartier de la Villeneuve, ils ont été mutés « à leur demande ».